Diaspora : Bamako abrite depuis hier le 1er forum des femmes

Le Haut conseil des Maliens de l’extérieur, dans sa quête de mieux satisfaire les besoins et défendre les intérêts des Maliens de l’extérieur, s’est orienté vers la promotion des cibles spécifiques que sont les femmes et les jeunes, véritables piliers de nos sociétés.
C’est dans ce cadre que le Haut conseil des Maliens de l’extérieur, en collaboration avec le ministère des Maliens de l’extérieur, organise du 28 au 30 juillet 2016, le 1er Forum des femmes de la diaspora malienne, afin de concrétiser l’ambition et faire de la diaspora féminine un des leviers du développement.
La cérémonie d’ouverture des travaux était présidée par la première Dame du Mali Kéita Aminata Maiga,en présence des membres du gouvernement ainsi que le président du haut conseil des Maliens de l’extérieur Habib Sylla.
En effet, l’organisation de ce forum axé sur les femmes de la diaspora malienne, permet de mobiliser toutes les énergies afin qu’elles contribuent aux engagements de notre pays dans les Processus de Rabat, de Rome et dans le Plan d’action de la Valette sur la migration initié par le secrétariat permanent et mis en œuvre par le département en charge de la promotion féminine et de l’autonomisation des femmes du HCME.
La rencontre de trois jours permettra de relever le défi de la mobilisation des femmes de la diaspora dans tous les domaines de développement et leur fournir l’opportunité d’échanger entre elles-mêmes et avec leurs consœurs de l’intérieur sur leurs problèmes spécifiques, leurs aspirations, les priorités d’intervention, prendre des engagements consensuels sur des questions de préoccupations nationales relatives au genre.
Rappelons que le gouvernement a adopté le 3 septembre 2014, la Politique nationale de migration (Ponam). La diaspora féminine, à l’instar des autres acteurs, y a fortement contribué.
Ce document est l’une des meilleures réponses aux défis et enjeux migratoires du pays et intègre la dimension genre dans tous ses objectifs et axes stratégiques, ainsi que dans son plan d’action 2015-2019.
ATD

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here