L’état des lieux de la mise en oeuvre des mécanismes de la Justice Transitionnelle est au coeur d’un atelier organisé par ABA ROLI

L’Hôtel El Farouk de Bamako, abrite depuis jeudi, 28 Juillet 2016, un atelier sur l’état des lieux de la mise en oeuvre des mécanismes de la Justice Transitionnelle. Des organisations de la société civile, des partenaires et des représentants des structures étatiques prennent part à cet atelier.

La cérémonie d’ouverture était placée sous la présidence du Secrétaire Général du Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme, Moumouni Guindo. Mr Guindo avait à ses côtés pour la circonstance, le directeur d’ABA ROLI, Lury Nkouessom, du Commissaire Sicaye de la CVJR, du représentant de la Munisma Aimé NTouba KAKOLO.

Dans son allocution d’ouverture, M. Guindo a souligné que son département est déterminé sous les orientations du chef de l’Etat dans le cadre de la déclaration de politique générale du premier ministre à parvenir à une réconciliation nationale, véritable et profonde. C’est pourquoi le département de la justice veut que le processus de la justice transitionnelle soit le plus participatif.

Le Directeur d’ABA ROLI a exprimé dans son intervention que sa structure est prête à accompagner des initiatives de reforme du secteur de la justice ainsi que les reformes des autres secteurs publics clés tant que ces reformes constituent un aspect intrinsèque de renforcement de l’état de droit en vue d’apporter la stabilité et la paix au Mali.

Le président du Réseau des Défenseurs des Droits de l’Homme, Saloum Traoré, présent à l’atelier, a remercié les partenaires pour la mise en place du Réseau des Défenseurs des Droits Humains (RDDH). Il cité des actions phares du réseau telles que la production d’un rapport sur les cas de violations des Droits Humains pendant la période de crise au Mali. Il s’est réjouit de la contribution du réseau dans la mise en place de la Coordination Nationale des Victimes du Mali (CNAV).

Le clou de la journée a été les présentations sur la politique nationale de la justice transitionnelle par Fousseyni TOGOLA, la présentation de CVJR par Sicaye ECAWELL, la présentation de la Coordination des Victimes par Abdoulaye TOURE etc.

Il faut noter que cet atelier vise principal à informer les différents acteurs (étatiques et non étatiques) sur l’état des lieux de la mise en oeuvre des différents mécanismes de la justice transitionnelle au Mali et identifier et palier les obstacles de la coordination entre les différents parties prenantes dans le processus de justice transitionnelle au Mali. Cette rencontre de trois jours permettra d’informer les différents acteurs sur l’état d’avancement de la mise en oeuvre des mécanismes de la Justice Transitionnelle au Mali.

Au cours de cet atelier, des recommandations claires seront émises pour surmonter les obstacles identifiés dans la mise en oeuvre des mécanismes de la justice transitionnelle au Mali; des recommandations pratiques et réalisables seront faites pour améliorer la coordination entre les différentes parties prenantes dans le processus de justice transitionnelle au Mali.

Fsanogo/abamako.com

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here