Pour soutenir les autorités dans leurs efforts de pacification du pays : Les mouvements ‘’Anw Tè Son’’ et ‘’Anw Ka Ben’’ marcheront demain samedi à Bamako

Les mouvements ‘’Anw Tè Son’’, ‘’An Ka Bèn’’ et leurs alliés organisent une grande marche de soutien aux autorités le samedi 30 juillet prochain. Elle va partir du Monument de l’Indépendance pour prendre fin au Monument de la Paix. A cet effet, leur porte-parole, l’honorable Moussa Tembiné  était face à la presse le mardi 26 juillet dernier au Centre International de Conférences de Bamako (CICB).

Selon le conférencier, l’honorable Moussa Tembiné,  cette marche  vise à soutenir l’Etat malien dans sa démarche de retour de la paix dans le pays.  Pour lui, depuis le 12 juillet dernier, le Mali est secoué par des évènements aussi inattendus que malheureux. Il s’agit entre autres de la marche de la jeunesse de Gao qui a fait 3 morts et 35 blessés, l’attaque terroriste  du camp des FAMas à Nampala avec 17 morts et des blessés, et l’affrontement fratricide entre CMA et Plateforme à Kidal avec 65 morts et beaucoup de blessés.

« La seule évocation de ces drames où des Maliens meurent et se blessent pour longtemps, fait froid dans le dos et ne peut laisser aucun patriote indifférent » a-t-il laissé entendre. Ces évènements malheureux dit-il, sont la preuve que le Mali, victime d’une crise multiforme née en 2012, a besoin de l’unité et de la solidarité de tous ses enfants autour des problèmes qui l’assaillent. « Nous avons besoin de soutenir le pays, de le mettre au-dessus de nos ambitions, de nos intérêts passagers et de nos calculs », a-t-il souligné.

Pour  Moussa Tembiné, cette marche sera aussi un soutien à la jeunesse de Gao. Mais aussi pour les Forces Armées Maliennes, victimes d’une attaque terroriste dont la lâcheté et l’ignominie ont sidéré jusqu’au-delà de nos frontières. Elle est organisée également en soutien aux populations civiles de Kidal, véritables victimes innocentes des affrontements armés dans la ville et dont le sort importe beaucoup pour leurs frères et sœurs des autres régions du Mali. Aussi, selon le conférencier, cette marche sera organisée en soutien à l’accord de Paix issu du processus d’Alger.

« Cette marche est celle des forces républicaines soucieuses de l’unité nationale, soucieuses de l’indivisibilité du Mali, soucieuses des souffrances, des cris, des larmes et du sang des Maliens où qu’ils se trouvent. », a indiqué l’honorable Moussa Timbiné. Pour qui, cette marche sera aussi un rempart contre la désinformation, la sournoiserie politicienne qui, dans la recherche d’intérêt caché et dans la propagande, enjambe parfois les morts, la dignité humaine, la morale et l’éthique.

Le porte-parole des mouvements ‘’Anw Ka Bèn’’, ‘’Anw Tè Son’’ l’honorable Moussa Tembiné  a ajouté que cette marche est aussi celle de ceux qui croient à la paix, à la chance que représente l’accord de paix pour le Mali. Avant d’indiquer que c’est leur devoir de l’accompagner courageusement pour l’avenir du pays.

« Il est clair qu’il est largement plus  difficile de construire la paix que la détruire. Il est plus pénible de réunir  les courageux partisans de la paix, prêts à se sacrifier et à sacrifier leur ambition que de réunir des aventuriers qui se font miroiter de chimériques eldorados…. », a expliqué Moussa Tembiné. Qui poursuit que le camp de la paix est celui de la construction, de la raison,  de l’effort, de l’intérêt général, de la patience,  de l’encaissement et de l’endurance, constamment vilipendé et couvert d’opprobre par ceux-là toujours présents dans le camp de l’intérêt  partisan. Il a invité tous les Maliens épris de paix et les patriotes à se joindre à eux lors de cette marche.

Fily Sissoko

 


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here