Promesse présidentielle : 121 sur 200 mille emplois créés

60,58%, tel est le taux de réalisation, entre septembre 2013 et mai 2016, des emplois promis par le Chef de l’Etat à l’horizon 2018. Ces chiffres ont été communiqués à la faveur d’une conférence de presse organisée par la Direction Nationale de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, ce vendredi après-midi, dans la salle de conférence de ladite Direction, sise à l’ACI 2000.
Du 1er septembre au 31 décembre 2013, 15 189 emplois durables et décents sont créés avec 7 451 emplois privés dont 6 169 CDD (contrat à durée déterminée) et 1 282 CDI (contrat à durée indéterminée).
Quant aux emplois publics, ils sont au nombre de 7 738 dont 1 306 au niveau du Centre national de concours de la fonction publique (CNCFP), 85 à l’Ecole nationale d’administration (ENA), 2 132 au niveau de la Direction générale des collectivités territoriales (DGCT) et 4 215 recensés par la DRH (Direction des ressources humaines) du Ministère de la Défense et des Anciens combattants.
Du 1er janvier au 31 décembre 2014, 32 618 emplois ont été créés, répartis entre 2 4156 (soit 74,06%) emplois privés, 5 359 (soit 16,43%) emplois publics et 3 103 (soit 9,51%) emplois générés par certains projets et programmes.
Sur ces 32 618 emplois collectés, on compte 21 752 (soit 66,69%) emplois durables.
D’autre part, 24 156 emplois privés répartis entre 13176 emplois constatés par des contrats à durée déterminée et 10 480 emplois constatés par des contrats à durée indéterminée.
Du 1er janvier au 31 décembre 2015, 58 967 emplois ont été créés dans le secteur formel, répartis entre 24 896 (soit 42,22%) emplois privés et 34 071 (soit 57,78%) emplois publics.
Néanmoins, 1 386 emplois ont été perdus, notamment dans les mines.
De janvier au 31 mai 2016, 14 387 emplois formels ont été créés. En effet, rien que pour le 1er trimestre (de janvier à mars 2016), 9 614 emplois ont été créés, dont 6 091 privés avec le plus grand nombre dans les mines (1 085 emplois). Mieux, 70% de ces emplois sont occupés par des jeunes.
Le cumul, de septembre 2013 à mai 2016, fait apparaître 121 161 emplois créés, soit 60,58% des 200 mille promis par le Chef de l’Etat.
« C’est le dynamisme de l’économie qui crée de l’emploi. Si l’économie marche, l’emploi marche », a cependant souligné la Directrice nationale de l’emploi (DNE), Mme DICKO Fatoumata Abdourahmane DICKO.
Il va alors falloir inverser la tendance actuelle où c’est le secteur tertiaire qui crée le plus d’emplois, en favorisant le secteur industriel avec les PME/PMI qui soient adaptées à la structure et à la taille de notre économie.
A souligner que cette conférence fait suite à la rencontre semestrielle des structures centrales et régionales en charge de l’emploi et de la formation professionnelle dont les travaux venaient de prendre fin quelques minutes auparavant, au même lieu cité ci-dessus.
En effet, la base de données est alimentée par les statistiques collectées par ces structures, avant d’être compilées et traitées par la Direction Nationale de l’Emploi (DNE) et, plus récemment, par l’Observatoire National de l’Emploi (ONEF).
« Nous sommes d es techniciens et nous n’avons aucun intérêt à maquiller nos chiffres qui sont fiables parce qu’ils sont collectés auprès des structures officielles dont la crédibilité n’est pas en cause », s’est défendue Mme DICKO, persuadée avec son adjoint, M. Mohamed Chéibani CISSE, qui a fait la présentation en PowerPoint, que l’objectif des 200 mille emplois sera atteint, sinon largement dépassé.
Source : CCOM/MEFP

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here