Ténenkou : Eleveurs et Aagriculteurs scellent la paix

Une nouvelle rencontre dite de la dernière chance de dialogue intercommunautaire a été organisée le 25 juillet dernier dans les locaux de l’école publique de Dioura par la commission de réconciliation de la commune rurale de Kareri avec le soutien du gouvernement et du collectif des députés de la région de Mopti. La rencontre s’est tenue sous la présidence du préfet de cercle, Bécaye Kanambaye.
Etaient présents, le député Abderrahmane Niang, président du collectif des députés de la région de Mopti, élu à Ténenkou, le maire de Nampala, les élus, les chefs de villages et des personnes ressources de la commune rurale de Kareri, les leaders communautaires peuls, bambaras, tamasheqs et ceux de la commune de Ténenkou, le chef de village et les éleveurs de la coopérative de Ténenkou, les Dioros du Macina (responsables coutumiers de la transhumance) du cercle Tenenkou, de Nampala, une délégation du cercle de Macina.
La rencontre visait particulièrement à faire la promotion de la paix entre frères de l’arrondissement de Dioura, du Macina et du Nampalari en préservant les différents acquis issus des rencontres précédentes sur la paix pour un vivre ensemble serein. Les organisateurs entendaient aussi favoriser une transhumance paisible des animaux pendant la saison 2015-2016, développer des synergies d’actions pour mettre fin aux différents affrontements communautaires, aux différentes attaques terroristes sporadiques souvent avec morts d’hommes. Il s’agissait également de mener une croisade pour mettre fin aux vols massifs des bœufs de labour, des ovins et caprins dans la zone, au banditisme et aux braquages sur les routes.
Les pasteurs ont remercié les organisateurs de la rencontre et leurs frères agriculteurs de Kareri. Ils ont souligné la nécessité d’aller à la paix d’une manière sincère en oubliant le passé douloureux et en s’orientant sereinement vers un avenir porteur d’espoir pour tous.
Les agriculteurs, pour leur part, ont remercié la délégation des éleveurs pour avoir accepté cette rencontre fraternelle importante pour la paix et la concorde.
Eleveurs et agriculteurs ont, à l’unisson, dénoncé les attaques terroristes et les vols du bétail par les hommes armés. Ils ont constaté également, avec regret, le non respect intégral des résolutions issues des rencontres des 7, 8, 9 et 10 mai 2016 à Dioura et celles du forum des 2 et 3 juin 2016 à Niono sur la paix définitive et le vivre ensemble.
Les participants ont renouvelé également leur attachement aux engagements pris lors du forum de Niono. Ils ont pris la résolution que dorénavant aucune hostilité ne sera ouverte de leur part contre les personnes et de leurs biens. Le maire de Nampala a particulièrement insisté sur la nécessité d’instaurer la paix, l’unité et la fraternité entre éleveurs et agriculteurs qui, selon lui, sont condamnés à cohabiter.
Son appel semble avoir été entendu. Car la rencontre a décidé qu’il était nécessaire de favoriser la transhumance paisible dans le Kareri et ailleurs, assurer la perpétuation des travaux champêtres en toute quiétude, créer des commissions de renseignement et de recherches des animaux volés dans les localités du Macina et du Nampalari. Il a été jugé bon aussi de créer les conditions pour le retour définitif des déplacés des évènements de Malémana et faire une requête auprès des autorités compétentes de la justice pour leur clémence afin que les 12 suspects, qui restent détenus sur les 34 personnes interpellées suite aux évènements de Malémana, recouvrent la liberté.
A la clôture des travaux, le député Abderrahmane Niang a beaucoup insisté sur la paix qui est, selon lui, un gage de tout développement. Il a invité les populations locales à la cohésion sociale, à tourner définitivement la page des affrontements pour penser à l’avenir du cercle et celui de la région. « Nous sommes condamnés à vivre ensemble. Créons les conditions de ce vivre ensemble car nous sommes liés par le sang et l’histoire, fils d’un même pays, le Maliba un et indivisible », a-t-il conclu.
Moussa Dembélé
AMAP Ténenkou

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here