Amadou Traoré, président de la fédération malienne de judo : “Nous sommes en train de tout mettre en œuvre pour que notre athlète puisse remporter une médaille aux JO 2016”

Dans un entretien exclusif, le président de la Fédération malienne de judo, Mamadou Traoré, parle des ambitions de sa structure fédérale et des difficultés rencontrées, non sans évoquer la chance de son athlète qualifié pour les Jeux olympiques 2016. Aussi, tient-il à remercier le Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm) car, selon lui, “toutes les compétitions nationales que la Fédération organise, sont en partie financées par le Cnosm à travers Sotelma-Malitel”.

Aujourd’hui : Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Amadou Traoré : Je me nomme Mamadou Traoré connu sous le nom d’Amadou Traoré, président de la fédération malienne de Judo. Douanier de formation, je suis actuellement au service d’enquêtes et recherches de la douane.

Comment se porte aujourd’hui la Fédération malienne de judo ?

La Fédération malienne de judo se porte à merveille parce que  nous sommes parvenus à exécuter nos programmes annuels des compétitions. Et nous participons régulièrement à des compétitions  africaines et internationales. Tout récemment, nos athlètes sont rentrés de la Côte d’Ivoire et du Tchad où nous avons même remporté des médailles.

Quelles sont les ambitions de la Fédération malienne de judo?

Les ambitions que nourrit chaque fédération sportive, c’est d’être une fédération élite en termes de performances et c’est sur cette lancée qu’on est en train de travailler. Vous voyez dans mon bureau (ndlr : lieu de l’entretien),  la présence de trois trophées que nous avons obtenus en Côte d’Ivoire et au Tchad. En plus, nous avons un athlète qui vient tout juste d’obtenir son ticket pour les Jeux olympiques de Rio 2016. Maintenant nous sommes en train de tout mettre en œuvre pour la bonne préparation de notre athlète qualifié pour les Jeux olympiques afin qu’il puisse nous rapporter une médaille d’or.

Pouvez-vous nous parler des difficultés auxquelles vous êtes confrontés ?

La Fédération malienne de judo, comme toutes autres disciplines sportives excepté le football, est confrontée à un problème de financement de ses activités et de sponsoring. Mais heureusement que ces trois dernières années, nous sommes arrivés à signer un contrat avec Sotelma-Malitel par le canal du Comité national olympique et sportif du Mali. Ce qui permet le financement des compétitions nationales.

Vos relations avec le Comité national olympique et sportif du Mali s’arrêtent-elles à cela ?

Nos relations sont au beau fixe. Le président du Comité national olympique et sportif du Mali est le président d’honneur de notre fédération. Mieux que cela, il est le président de l’Union africaine de Judo et il est aussi le chargé du développement de la discipline en Afrique de l’ouest au sein de la Fédération internationale de judo. Nous ne faisons que nous réjouir de tous ces avantages. Il faut préciser aussi que nous participons régulièrement à toutes les activités du Comité national olympique et sportif du Mali.

Réalisé par Mohamed Traoré

 


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here