Etat sécuritaire du pays : l’inquiétude des Maliens

Depuis l’éclatement de la crise au Mali en 2012, le pays ne cesse d’enregistrer chaque jour des victimes dans les attentats et attaques menés par les ennemis de la Nation.

Nombre de Maliens pensaient que la signature de l’accord pour la paix et la réconciliation, issu du processus d’Alger, allait résoudre la grave crise que traverse notre pays depuis 2012. Loin s’en faut. Bien au contraire, les choses vont de mal en pis. La situation est plus que préoccupante ces derniers temps, avec des attaques qui ne cessent de faire des victimes, comme tout récemment, celle de Nampala qui a fait, selon le ministre de la Défense et des Anciens combattants, Hubert Tiéman Coulibaly, 17 morts et une trentaine de blessés. Face à ce problème, nous avons bien voulu avoir les impressions de nos concitoyens.

Pour Mamadou Tidiane Ly, fonctionnaire de son état, nos autorités ont failli sur tous les plans. «Nos gouvernants sont dirigés par les Occidentaux ; ils ne visent que leurs intérêts et non celle de la Nation entière. Ce qui s’est passé à Nampala est une pure négligence des autorités, car personne ne peut travailler dans de mauvaises conditions. Pour sortir le pays de cette situation, je propose une Concertation nationale avec l’implication de tous les acteurs politiques et de la société civile, parce qu’au temps d’Alpha, il y a eu une situation similaire et c’est avec la concertation qu’on a pu trouver un accord commun. Nous devons nous départir des Occidentaux, car ce sont eux qui sont à la base de nos problèmes. Il faut qu’on sache que personne ne viendra construire le Mali à notre place», a-t-il expliqué.

Abondant dans le même sens, Hodrigo Ballo, également fonctionnaire, affirme que nous devons tous aider l’armée à bien assurer la sécurité du territoire. «Le gouvernement doit mettre l’armée dans de bonnes conditions pour qu’elle puisse bien mener son travail régalien», a-t-il précisé.

Pour sa part, Assétou Traoré, juriste en formation, indique que l’insécurité règne partout dans le pays. Avant de lancer : «Ce que je n’arrive pas à comprendre, c’est que, avec l’arrivée de tous ces militaires sur notre territoire (Minusma et Barkhane) qui disent qu’ils sont là pour aider l’armée malienne à sécuriser le pays, les attaques ne cessent de se produire. Les innocentes populations et militaires sont tués chaque jour. Je demande aux autorités maliennes qu’elles nous disent la vraie mission de la Minusma dans notre pays. Nos autorités doivent d’abord mettre notre armée dans de bonnes conditions, l’équiper et bien la former. Nous devons nous préparer, car les ennemis peuvent surgir à tout moment. J’affirme qu’on a une très bonne armée ; elle est constituée de personnes courageuses, compétentes et dynamiques qui n’ont autre intention qu’assurer la protection de la Nation. Mais, il lui faut les moyens adéquats. On a besoin de la paix, de la tranquillité, car tout le monde est sous le choc en ce moment avec l’attaque du Camp militaire de Nampala».

En somme, de ces réactions de nos compatriotes, il ressort que la sécurité est indispensable pour le développement socio-économique humain, véritable et durable de notre pays. Elle doit être prioritaire. À nos plus hautes autorités de prendre leurs responsabilités afin de sauver le Mali.

ASSAN TRAORE/Stagiaire

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here