Lutte contre le chômage des jeunes : Le CNJ de la commune V à la rescousse de jeunes

Afin de lutter efficacement contre le chômage chronique des jeunes, le président du Conseil National des Jeunes de la commune V Ibrahima Amadou Maiga et coordinateur de GIVE1 Talk et ses membres ont organisé une conférence débat le vendredi 29 Juillet 2016 au sein de la mairie de la commune V. Le thème de la conférence : l’autonomisation de la femme : défis et opportunités a été développé par la directrice du marketing, du développement et de la communication de la BDM sa Fatoumata Sangho Keita.
Le chômage des jeunes est un fléau mondial et le projet Give1 est une solution idoine afin de lutter efficacement contre le phénomène a indiqué Ibrahim Amadou Maiga le président du CNJ de la commune V et coordinateur du projet Give1. Il a annoncé que le but principal du projet Give1 Talk est de faire émerger des jeunes leaders d'envergure mondiale dans chaque communauté. « Suite à l’investiture du Président Obama en Janvier 2009, Give1Project a vu le jour. Cette organisation mondiale à but non-lucratif, consacrée à l'autonomie, travaille à l’implication des jeunes hommes et femmes dans la vie sociale, économique et politique de leurs collectivités, leurs nations », a expliqué Maiga. La conférencière Fatoumata Sangho Keita, la directrice du marketing, du développement et de la communication de la BDM SA a entamé ses propos en mettant en exergue la prépondérante place de la femme dans la société. « Les femmes constituent les pièces maitresses de la famille et de la stabilité des foyers. Les femmes jouent un rôle important dans l’économie nationale que ce soit dans l’agriculture, l’entrepreneuriat, ou dans le commerce» , a-t-elle dit. Avant de rappeler les enormes difficultés auxquelles les femmes sont confrontées et qui entravent leurs pleins epanouissements comme: les inegalités de traitements, le faible taux d’alphabetisation des femmes, le difficile accès aux services de santé de reproduction. Malgré ces enormes difficultés des femmes parviennes à emerger, la conferencière a convié ses soeurs à emboiter le pas à ces femmes afin d’assurer l’épanouissement tout en assurant un meilleur avenir à leurs projenitures. Elle a affirmé qu’il faut impliquer les femmes à tous les niveaux de développement les concernant (planification; conception des politiques, programmes et lois), mise en oeuvre, suivi-évaluation Sécurité/Conflits/Paix et réconciliation pour assurer leur autonomisation. “La question de l’autonomisation des femmes et de l’égalité des genres est une vision positive, dynamique et prospective de notre pays soutient-elle. L’Etat doit capitaliser les acquis et développer les immenses potentiels des femmes afin d’atteindre une prospérité durable Nos pays ne changeront jamais si nous ne changeons pas nous-même”, a-t-elle declaré .
Moussa Samba Diallo

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here