Peuple à multiples protecteurs sans protection

Rarement, un peuple à travers l’Histoire n’a eu autant de protecteurs que le peuple de l’Azawad. La Cma est là pour “protéger le peuple” ; la Plateforme est là pour “protéger le peuple” ; la Minusma est là pour “protéger le peuple” ; Barkhane est la pour “protéger le peuple”, l’armée malienne est là pour “protéger le peuple”. Sacré peuple, il est vraiment gâté hein! Alors, devant tous ces généreux et braves protecteurs, le peuple n’a pas pu être protégé. On a tout fait, mais ce peuple est visiblement “improtégeable”, c’est sa faute alors. “Maudit peuple!” Qu’en est-il au juste ?

Ce 21 juillet 2016, les armes ont parlé à la place de la raison à l’intérieur de la ville de Kidal. La Cma et la Plateforme se sont livrés à une guerre ouverte et au milieu de ces feux, se trouve “ce maudit peuple à protéger”. On dit parfois que quand les éléphants se battent, c’est l’herbe qui en souffre. Mais, dans notre situation, cet herbe respire, il a une âme, une conscience, des plaintes, des attentes… Cet herbe, c’est ce “peuple à protéger”.

Pauvre Azawad!!!

Le mode nous regarde avec un coin de l’œil et dit : “Mais, quels idiots!”, mais nous on se bat sans savoir pourquoi. On utilise ce “peuple à protéger” comme des “rats de laboratoire” sur lesquels on expérimente, toute la gamme de production militaire russe, fraîchement subtilisée dans les dépôts du “guide”. Les Russes nous doivent des compensations alors! On a expérimenté les orgues de Staline, les lance-roquettes de toutes sortes, les mitrailleuses automatiques à cadences accélérées, toutes sortes de minutions…. Et le “peuple à protéger” en a fait les frais. À Kidal, ce 21 et 22 juillet, les cadavres jonchaient les rues. Ils se comptent par dizaines dans une région peuplés d’à peine quelques milliers de personnes concentrées dans de misérables petits centres urbains qui manquent de tout, soit dit en passant. Des pseudo-portes paroles “Intello du dimanche” des deux côtés nous sortent des communiqués, où les fautes de grammaire se disputent la place d’honneur avec la passion enflammée. Chacun tire la couverture et justifie “ces bêtises humaines” sans vergogne et finit son texte indigeste par parler au nom de ce “peuple à protéger”. Chacun essaye de cacher ses intentions de façon qu’il croyait subtile, mais hélas, très maladroite. Mes chers amis “protecteurs” de ce ” peuple à protéger”, vous nous avez fait honte, vous avez fait honte aux vôtres. Vous êtes en train d’exterminer votre fine fleur. Quant aux autres “protecteurs observateurs” à savoir la Minusma et Barkhane, le constat n’est pas moins cynique. La Minusma ne semble avoir pour objectif que la fructification du marché de l’alcool et de prostituées. Quant à Barkhane, sa théorie est très simple : du moment qu’on ne crie pas “Allahou Akbar” avec l’étendard noir à la main, tout le reste est permis. La Cma et la Plateforme semblent bien vouloir faciliter la tâche aux autres. Bon boulot les gars! Pour le HCR, ça fera moins de bouches à nourrir ; pour la Minusma, ça ne fera moins de personne à “protéger” et pour vous, ça fera quoi? Franchement, je ne sais pas!!!

Moustapha Ould DAHI

Aulnay-sous-Bois, Ile-de-France, France

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here