L’Association des Importateurs des Produits Agro-Alimentaire au Mali (AIPAAM) face à la presse: Il faut que l’Etat s’assume

Les membres de l’Association des Importateurs des Produits Agro-Alimentaire au Mali (AIPAAM) ont organisé une conférence de presse le 23 Juillet à la chambre de commerce et d’industrie du Mali. Les conférenciers étaient M Broulaye Ballo secrétaire Général de l’Association, Mme Lah Kadiatou Lah 1ère vice-présidente et Soumaila Bamba.
L’objectif de cette conférence de presse était d’informer l’’opinion sur les problèmes et difficultés que connaissent les importateurs des pommes de terre des produit agro-alimentaire du Mali. Depuis l’indépendance à nos jours la consommation des pommes de terre, oignons et le produit agro-alimentaire a eu une augmentation assez conséquente. Vu que la seule région de Sikasso ne pouvant plus satisfaire le marché. La rareté de ces produits a provoqué une augmentation des prix aux marchés. Soucieux du bien-être de la population et surtout de ceux qui ont un moyen financier faible que certains commerçant hommes et femmes se sont vite donnée à l’importation des pommes de terre, oignons. C’est dans cette logique que les commerçants(e) de ces produits ont décidé de créer une association dénommé « Association des Importateurs des Produits Agro-Alimentaire du Mali(AIPAAM) ».
Le secrétaire général M Broullaye Ballo dira que, l’importation de ces produits a commencé depuis 1997. De cette date à nos jours le secteur a eu beaucoup d’évolutions que sont entre autres la modernisation des matériels de conservation pour qu’ils puisent être sur le marché pendant très longtemps et l’augmentation des valeurs de la douanières. Aujourd’hui, nous enregistrons beaucoup de difficulté tant avec la douane qu’avec le ministre de commerce cette année.
De 1997 en 2016, la valeur douanière n’a cessé d’augmenter, de 30 fcfa à 200 fcfa /kg donc forcément il y aura répercussion sur le prix du marché. C’est qui a fait qu’un moment, le prix des pommes de terre était à 760Fcfa.
Mme Lah Kadiatou Lah dira que l’association a travaillé avec le ministre du commerce l’année dernière afin que la population ne puisse pas souffrir. Après une année de collaboration, le ministre a coupé court à toute négociation avec l’association cette année, pire il a même menacé les importateurs cette année pour divers raisons.
S’agissant de la relation entre l’association des importateurs des produits agro-alimentaire au Mali et celui de Modibo PDG du groupe GDCM. Nous ne sommes pas en guerre contre Modibo ni contre qui que ce soit, mais on n’achète pas des produits pourris, dixit Mme Lah. Selon les conférenciers, les importateurs achètent les produits de Modibo jusqu’au mois de mai. C’est généralement à partir de Juin que les conservatoires de cette dernière n’arrivent plus à conserver les produits convenablement d’où le rejet de l’association d’acheter à partir de ce mois.
L’Association des Importateurs des Produits Agro-Alimentaire, demande au président de la République de s’impliquer d’avantage pour atténuer la souffrance de la population malienne.

Diam Wagué

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here