Communiqué de l’URD sur les opérations de démolition entamées par le Gouverneur du District de Bamako.

L’URD a suivi avec beaucoup d’inquiétude les affrontements ayant opposé le samedi 30 juillet 2016 les forces de l’ordre et des commerçants et artisans suite aux opérations de démolition et de déguerpissement entamées par le Gouverneur du District de Bamako.
L’URD a appris que lesdits affrontements ont occasionné des blessés.
L’URD souhaite un prompt rétablissement aux blessés.
L’URD rappelle que notre capitale, Bamako, a connu par le passé des opérations du genre dont le déroulement et l’issue ont été salués par tous, par ce qu’ayant reçu l’adhésion des populations concernées à travers un dialogue inclusif aussi bien autour du bien fondé de l’opération, du moment de leur exécution que des modalités d’accès aux sites de recasement.
L’URD estime que le Gouvernement de la République du Mali, avant d’autoriser de telles opérations, aurait dû exiger qu’un véritable dialogue avec les acteurs concernés soit engagé d’une part, et s’assurer que des sites de recasement aient été préalablement aménagés pour les déguerpis d’autre part.
L’URD déplore ce manque de communication et demeure convaincu que seul un dialogue franc et sincère pouvait éviter à notre capitale le dérapage sanglant et inadmissible qu’elle a connu le samedi dernier.
Le Parti rappelle que le Mali, pays en crise, meurtri par la recrudescence des attaques terroristes, djihadistes et autres actes de banditisme, ne saurait supporter de tels actes de nature à compromettre le très fragile processus de paix et de réconciliation.
C’est pourquoi l’URD demande au Gouvernement :
1- d’instruire immédiatement au Gouverneur de Bamako d’arrêter lesdites opérations;
2- d’engager un dialogue franc et sincère avec tous les acteurs concernés ;
3- de mettre préalablement à disposition des déguerpis des sites de recasement aménagés.
4- d’éviter d’initier des opérations du genre pendant la période hivernale.
L’URD appelle également les commerçants et les artisans concernés par ces opérations à s’engager dans la voix du dialogue pour la résolution de cette situation.
Notre parti, l’URD, prône la paix, la justice, le respect des valeurs républicaines et rejette toute forme de violence comme moyen d’expression.
L’URD suivra avec attention l’évolution de la situation.
Bamako, le 1er août 2016
Le secrétaire à la communication
Me Demba Traoré

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here