Rififi au sein des commerçants détaillants : Youssouf Bathily et Cheick Oumar Sacko accusés de trahison

Nombreux sont les commerçants détaillants qui s’estiment trahis par les hauts représentants. En témoigne l’absence de nombreuses associations et syndicats surtout le déficit de communication qui entoure l’opération. Le Président de la CCIM Youssouf Bathily et de la chambre régionale du District de Bamako Cheick Oumar Sacko. La grande déception leur appartient au regard des propos du Gouverneur Amy Kane qui affirme les avoir informé de la mesure bien avant. Il revenait à eux de sensibiliser en amont leurs membres afin d’éviter les désagréments causés. Les victimes affirment n’avoir aucunement été informées par leurs responsables. C’est Amy Kane qui nous a dit de quitter les lieux après sa nomination, disent-ils.

Youssouf Bathily Président de la CCIM dit avoir signé il y a quelques mois des conventions avec certaines Mairies pour la construction des marchés pour environ 700 places. Aussi, «d’avoir demandé aux maires des 6 communes de voir dans les marchés de leurs communes les possibilités de réhabilitation afin d’accueillir des commerçants détaillants en difficulté. Et au Gouvernement de mettre à disposition de la CCIM (vente ou bail) les bâtiments publics qui ceinturent le grand marché de Bamako».

Cette mesure selon les victimes n’engagent que ces responsables car intitule de s’installer dans un marché où il n’y a pas de clients.

Ces responsables selon d’autres sont à la solde du Gouverneur du District.

Toumani

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here