Halles ‘’Houphouët Boigny’’ de Bamako: Les eaux usées des toilettes inondent le marché

Depuis près d’un mois, les commerçants et clients qui fréquentent les Halles Houphouët Boigny de Bamako sont obligés de respirer une odeur nauséabonde à couper le souffle. A l’origine, l’eau souillée des toilettes qui coule dans le marché sous les pieds des commerçants et des clients. Du coup, les clients se font de plus en plus rares à cause de cette odeur qui donne du vertige à certains.
« Comme vous le constatez vous-mêmes, l’odeur est insupportable, ce sont les eaux de 7 toilettes qui se retrouvent ici. La fausse est remplie et l’eau est en train de couler dans le marché sous nos pieds », déplore Mariam Diallo, coiffeuse aux Halles de Bamako. Qui poursuit qu’elle a déjà perdu beaucoup de clients à cause de cette odeur pestilentielle.
« Nous, c’est notre lieu de travail ici, nous n’avons pas de choix, mais les clientes ne peuvent pas dépenser de l’argent et supporter une telle situation. Aujourd’hui c’est samedi et c’est généralement le jour où nous recevons le plus grand nombre de clientes. Mais aujourd’hui, je n’ai eu qu’une seule cliente », dit-elle.
Une autre coiffeuse, Batoma Diarra, ajoute qu’elle est déjà tombée malade à cause de l’odeur insupportable de l’eau usée qui coule dans les Halles ‘’Houphouët Boigny’’ de Bamako depuis un mois.
« Nous sommes victimes de maux de ventre, de maux de tête et des vertiges tous les jours », deplore-t-elle.
Soumaila, commerçant aux Halles de Bamako, a, pour sa part dénoncé l’indifférence de la mairie qui a en charge la gestion du marché.
« Nous payons nos frais de loyer correctement, c’est inadmissible que les devantures de nos boutiques soient inondées par les eaux usées durant plus d’un mois sans que les gérants du marché n’y trouvent une solution », a-t-il lancé.
« Je mets de l’encens toute la journée, les gens marchent dans l’eau pourrie pour accéder à la boutique. Cela nous rend tous malades ici. Et la clientèle est en train de diminuer au fil du temps », ajoute notre interlocuteur. Qui révèle qu’ils ont rencontré les agents de la mairie qui les ont fait savoir que c’est le tuyau central qui a pété, sans leur dire quand est-ce-que le problème sera résolu.
Au moment où nous mettions sous presse ces informations, la mairie a tiré une partie des eaux usées sans pouvoir résoudre définitivement le problème. Car la situation persiste et l’eau usée coule toujours dans le marché.
Aux dires de plusieurs autres commerçants, le problème empire dès qu’il commence à pleuvoir.
« Quand il pleut, en plus des eaux usées, ce sont les excréments qui inondent le marché », confie le commerçant Ibrahim Traoré.

Lassina NIANGALY

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here