Inciter les élèves et étudiants à la lecture : PERFORMA donne le top départ

L’association a organisé une conférence débat sur la lecture ce dimanche a lycée Bilaly Sissoko sis à l’Hippodrome en commune II du district de Bamako. Objectif recherché, rehaussé le niveau jugé bas des scolaires maliens.

« Il n’y aura pas de changement de société si l’école ne change pas de formes d’apprentissage et notamment celle de la lecture, clé de la connaissance et de l’autonomie véritable », disait ainsi Evelyne Charmeux, en 1970. Cette assertion semble être partagée par l’Association pour le Développement des compétences Professionnelles-PERFORMA (ADCP-PERFORMA) à travers la tenue sur le thème : « l’importance de la lecture ». Dr Boureima Sory Guindo, Enseignant Chercheur à l’Ecole Normale Supérieure de Libreville et l’Ecole Normale Supérieure de Bamako, était l’animateur principal.

Dans son exposé, le conférencier a défini la lecture est une activité perceptivo intellectuelle permettant de comprendre ce qui est écrit. C’est aussi comprendre ce qui écrit ou imprimé dans une langue étrangère. C’est prendre connaissance et comprendre un texte écrit.

Après la définition du terme, le conférencier a fait le rappel des méthodes d’apprentissage de la lecture, des difficultés d’apprentissage de celle-ci (lecture) y compris les troubles ( troubles ordinaires et spécifiques liés aux troubles du langage oral et écrit), des manifestations et dépistage des difficultés en apprentissage, sources et causes, ses conséquences, pistes et approches de rémédiation. Les stratégies de construction pour un enseignement approprié, efficace de la lecture et la prise en charge des difficultés ordinaires et spécifiques, la conclusion, présentation de la bibliographie pour boucler la série par les échanges et discussions avec l’assistance. Aux dires de l’animateur de cette conférence, la lecture est le soubassement de toute réussite à l‘école. Elle commence dès les premiers pas de l’entrée de l’enfant à l’école. Pour étayer ses propos, il a donné le cas d’une étude menée par Colette Chiland dans son ouvrage : « l’enfant de 6 ans et son avenir » où elle attire l’attention sur la pertinence la pertinence de rencontres probabilité forte de continuer les études et capacités de lire dès 6ans. Cet ouvrage a paru depuis 1970 et reste d’actualité toujours d’actualité selon Dr Guindo. Il a aussi fait cas des cas des études menées par ses étudiants de l’Ecole Normale Supérieure de Libreville sur la lecture qui corroborent avec celle de Chiland. Le constat est amer au Mali en matière de lecture où les gens l’ont abandonné au profit du net, des TV qui donne distraient plutôt que d’apprendre les intellectuels, a-t-il renchéri lors de cette conférence débat. Il demande à PERFORMA à jouer sa partition dans l’incitation à la lecture des élèves et étudiants au Mali, car le salut se trouve dedans. C’est une interpellation à peine volée lancée à l’endroit des autorités en charge de l’éducation à développer la lecture pour sortir l’école malienne de l’ornière. Il ne sert à rien d’injecter des milliards de F CFA dans l’éducation si les intellectuels ne lisent pas. Ils n’apprendront pas à lire aux enfants du pays, bonjour l’échec scolaire. PERFORMA a eu le mérite de souligner la pertinence de la lecture pour la réussite scolaire des compatriotes.

Notons que cette conférence sur la lecture fait à une série de conférences tenues par l’association sur les compétences professionnelles de l’enseignant, la communication pédagogique, l’élaboration des correspondances administratives etc. D’autres conférences sont au programme tout au long des années.

Rappelons que M. Boureima Sory GUINDO est Docteur en Sciences de l’Education, Maître-assistant CAMES cote A, expert UNESCO, enseignant-chercheur vacataire à l’Ecole Normale Supérieure de Bamako. Il est le Coordinateur National de PERFORMA.

Par Hassane Kanambaye

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here