Renforcement du camp de Nampala: De poste de sécurité, il a été érigé en véritable camp militaire

158

C’est la quintessence du point de presse d’hier jeudi 4 août animé par le porte-parole du ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le colonel Abdoulaye Sidibé. Après les évènements tragiques du 19 juillet dernier survenus à Nampala, la hiérarchie militaire donne son rapport d’enquête et communique les dispositions qui ont été prises pour renforcer la sécurité autour de Nampala, la ‘’cauchemardesque’’. Selon le porte-parole du ministre de la Défense qui a animé un point de presse hier au Ministère de la Défense et des Anciens Combattants, des dispositions ont été prises pour renforcer le dispositif militaire à Nampala qui devient ainsi un véritable camp militaire à 100% de ses capacités. C’est un GTIA de plus de 600 hommes avec plus de 100 véhicules qui est désormais déployé à Nampala avec des équipes de terrassement du Génie militaire pour procéder à des travaux d’aménagement de terrain. Plusieurs autres dispositions comme le retrait de la position militaire de la ville ont été prises selon le colonel Sidibé.
Le porte-parole du haut commandement a aussi communiqué sur le rapport d’enquête des évènements du 19 juillet dernier. En effet, le rapport du commandement diligenté par le chef d’état-major des armées sur le terrain après l’attaque de Nampala fait état de 17 morts, 6 portés disparus et 37 blessés. Un rapport qui confirme le bilan donné par le ministre de la Défense sauf que le nombre des blessés a été revu à la hausse, 37 au lieu de 35 initialement communiqué avant. Il a rassuré que l’armée va continuer à monter en puissance.
L’heure est grave et la hiérarchie militaire appelle les Maliens à l’union sacrée autour des forces armées et de sécurité. En effet, le Colonel Abdoulaye Sidibé a dénoncé la décrédibilisation de la hiérarchie militaire par certains citoyens.
« Le combat que l’armée malienne mène n’est pas seulement un combat de l’armée mais celui de la nation toute entière. Décrédibiliser l’armée et sa hiérarchie, c’est se tromper de combat, de cible. La combativité de l’armée ne dépend pas seulement de sa force physique mais aussi de sa force morale qui passe par l’union sacrée autour d’elle», a déclaré le porte-parole de la hiérarchie militaire qui a rappelé que le cas malien commande aujourd’hui que l’accent soit mis beaucoup sur la relation nation-armée. Pour le porte-parole du ministre, tout n’est pas parfait, mais l’armée fait un travail formidable sur le terrain. A en croire le colonel Abdoulaye Sidibé, l’armée malienne a eu à repousser avec succès, l’ennemi à Nara, Léré, Tenenkou et dans plusieurs localités.

Par ailleurs, le colonel Abdoulaye Sidibé est revenu sur les efforts en faveur de l’armée qui se font au plan national et qui coutent plus de 500 milliards FCFA, notamment à travers la Loi de Programmation Militaire qui constitue aujourd’hui un véritable outil de réarmement moral de l’armée. Sur la base de cette loi, dira le porte-parole, d’importantes actions sont en cours et les résultats vont se faire sentir surtout vers la fin de l’année 2016. Il n’a pas manqué de saluer les patriotes sincères qui œuvrent au quotidien et dans l’anonymat le plus complet pour aider les forces armées maliennes dans leur noble mission.

DK
Source: Tjikan

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here