Direction nationale de la protection civile: Le DG se prononce sur la situation des inondations

Le directeur général de la protection Civile, le Colonel Seydou Doumbia et ses hommes étaient face à la presse le 28 Juillet 2016 dans l’enceinte de l’institution. L’objectif était de faire la situation des inondations à l’intérieur du pays du 12 au 27Juillet.
Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la politique de communication du ministère de la sécurité et de la protection civile. L’objectif de ce point de presse était d’éclairer la lanterne sur la situation des inondations du pays à la date du 12 au 27 Juillet 2016. Conformément à leurs missions de secourir les accidentés de la circulation, d’éteindre le feu, la protection civile intervient dans l’eau. Plus, elle est chargée d’organiser, coordonner et évaluer les actions de prévention des risques, participer aux actions de la paix et de l’assistance humanitaire, concourir à la formation de agents. Elle joue le rôle de la police générale (c’est-à-dire intervient partout et à tout moment).
Pour revenir à la rencontre, le Mali a enregistré beaucoup de pluie allant de la date du 12 au 27 Juillet qui a causé une inondation et fait des sinistrés un peu partout à l’intérieur du pays. Cette inondation a fait treize (13) morts, un (1) disparu, deux (2) blessés, huit cent cinquante (850) ménages touchés, 1459 maisons écroulées et 9135 sinistrées sur toute l’étendue du territoire. Au regard de cette situation la région de Sikasso enregistre le plus grand nombre des sinistrées avec 4217, cinq(5) morts 94 ménages touchés, 869 maisons écroulées. Elle a également causés des dégâts (pertes en matériels partout à savoir : les champs, latrines, animaux etc. Cette inondation est causée par l’insuffisance de caniveaux, l’occupation des services et des lits des cours d’eau, le sous dimensionnement des caniveaux (l’incivisme et parfois l’ignorance des populations.
La protection civile a mené plusieurs activités avant l’hivernage afin de sensibiliser la population sur le comportement à tenir pendant cette période ; la création d’une cellule de veille chargée des inondations installée auprès du ministère de la sécurité de l’intérieur et de la protection civile. Les agents de la protection civile ont mené plusieurs actions de sauvetages sur le terrain ce qui a amené à réduire les dégâts et pertes matérielles.
La présente cérémonie a enregistré la remise des clefs d’un camion de secours, d’une moto quatre roues et de plusieurs matériels par le ministère de la sécurité de l’intérieur et de la protection civile à la structure. Histoire de renforcer davantage la capacité d’intervention de la protection civile.

Boubacar Diam Wagué

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here