Direction Générale de la protection civile: Le directeur général fait le point

Le directeur général de la protection civile, le Colonel major Seydou Doumbia, accompagné de son staff, était face à la presse. Cette rencontre avait non seulement pour objectif de faire le point sur la situation des inondations du 12-27 juillet 2016, mais aussi d’alerter l’opinion nationale à entreprendre des dispositions nécessaires pour éviter les inondations. C’était le jeudi 29 juillet dans la salle de réunion de la protection civile.
Avant d’entrer dans le vif du sujet, le Directeur général de la protection civile, le Colonel Major Seydou Doumbia a d’abord félicité la presse fortement présentée pour la circonstance. Selon lui, cette rencontre s’inscrit dans le cadre du plan de communication du ministère de la protection sécurité et de la protection civile. Il a rappelé l’historique de la protection civile créée par la loi N° par la loi 06 004 du 6 janvier 2006 avec les missions spécifiques.
Les missions
S’agissant des missions, le conférencier dira que la protection civile a pour mission de participer à l’élaboration et la mise en œuvre des plans de secours et de protection, de veiller et d’assurer la protection des personnes et de leurs biens, de l’environnement en cas d’accident, de sinistre et de catastrophes en liaison avec d’autres services. Elle Veille aussi à la sensibilisation et à l’information du public, participe aux actions en faveur de la paix et d’assistance humanitaire, entre autres, a-t-il indiqué.
Quant aux difficultés, le conférencier n’a pas mâché ses mots. Selon lui, malgré l’intensité et la diversité des interventions, la direction est confrontée à d’énormes difficultés : insuffisance des moyens matériels pour assurer l’équipement adéquat des unités d’intervention, des effectifs toutes catégorie confondue, l’insuffisance des textes régissant du domaine de la protection civile...
Le directeur a fait le point sur la situation des inondations du 12 au 27 juillet 2016 : Nombre de sinistrés et des familles, Région de Koulikoro 141, District de Bamako 185, Région de Sikasso 0, Région de Ségou 89, Région Mopti 1717, Région de Tombouctou 812, de Gao 2424.
Selon notre interlocuteur, face à cette situation dramatique, la direction générale a mis l’accent sur la sensibilisation et la communication, pour lutter contre ce drame.
Il a signalé que la direction générale a été dotée d’équipements de mobilité par le département de tutelle. Il s’agit d’un camion et quelques motos.

Yacouba Dembélé
Source: La Boussole

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here