Pratiques démocratiques : “Réveil citoyen” sur les fonts baptismaux : appel à l’inclusion sociale

Le “Réveil citoyen” propose la participation active à l’élaboration de conceptions et pratiques de la citoyenneté et non la consommation passive de produits démocratiques.

La Maison de la presse a servi de cadre le week-end dernier au “Réveil citoyen” (Fasoden lakounou, en bambara) pour lancer ses rencontres publiques citoyennes. Yéli Mady Konaté, animateur à Radio Kledu et initiateur de l’association, a indiqué que le “Réveil citoyen” à peine créé a déjà mené plusieurs activités dans le cadre de la citoyenneté à travers le Mali.

“Réveil citoyen” a été créé en 2015. L’association a mené plusieurs actions : des marches de soutien à l’armée malienne, aux populations du Nord particulièrement celles de Ménaka.

Parlant de l’association, M. Konaté expliquera que “Réveil citoyen/Fasoden lakounou” s’est fixé la mission d’œuvrer à l’inclusion sociale, l’accès aux droits, l’esprit de solidarité, l’exercice des droits civiques et la prise de responsabilité.

Il ajoutera qu’il s’agit, pour lui et ses camarades, de se poser des questions sur la culture et les valeurs et non des simples questions de procédure. Le président Konaté indiquera qu’au premier plan se trouve la participation active à l’élaboration de conceptions et pratiques de la citoyenneté et non la consommation passive de produits démocratiques.

Le “Réveil citoyen” s’est également fixé comme missions d’offrir aux citoyens les connaissances nécessaires à une participation active à la société civile démocratique et créer des possibilités de dialogue et de réflexion aux solutions aux conflits.

“Réveil citoyen/Fasoden lakounou” entend mener plusieurs activités de sensibilisation de la population sur les questions qui touchent la nation, l’organisation des séminaires de formation des jeunes sur les thèmes comme le rôle des communes dans le quotidien des jeunes.

Il prévoit aussi la réalisation de projets en groupe, la participation à des forums au niveau local national et international, les services volontaires et surtout les échanges interculturels.

Pour Yéli Mady Konaté, ce programme d’activités offre un environnement adéquat pour répondre aux aspirations individuelles et aux besoins des populations pour développer des compétences sociales indispensables à une citoyenneté active.

Oumar B. Sidibé


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here