Armée malienne: 11 soldats portés- disparus dans les attaques de Nampala et de Tenenkou

L’armée malienne paie un lourd tribut dans la guerre contre le terrorisme au Mali. Obligés de se battre sur plusieurs fronts et avec, le plus souvent, des moyens dérisoires, les Forces armées maliennes (FAMAs) sont constamment l’objet d’attaques complexes.

L’attaque du poste des Famas à Nampala, près de la frontière mauritanienne, au cours duquel 17 soldats maliens sont morts, est encore fraîche dans les esprits. Au lendemain de la diffusion des photos de 5 militaires maliens sur internet par Ansar Dine qui a revendiqué l’attaque, le ministère de la défense du Mali a confirmé la disparation de 6 militaires au cours de la dite attaque. Le dimanche passé, le 07 août 2016, un convoi de ravitaillement des FAMAs a fait l’objet d’une attaque terroriste entre Ténenkou et Diafarabé, dans la région de Mopti. Bilan : 1 blessé, 5 portés disparus, 1 véhicule calciné et 4 autres véhicules perdus, selon le ministère de la Défense du Mali. Cela porte, aujourd’hui, le nombre de disparus au sein de l’armée malienne à 11 soldats.

Le dimanche passé, dans la région de Mopti, des militaires maliens sont tombés dans un guet-apens entre Ténenkou et Diafarabé. « Le Dimanche 7 Aout 2016 un convoi de ravitaillement des FAMAs a fait l’objet d’une attaque terroriste entre Ténenkou et Diafarabé. Les combats se sont poursuivis dans la matinée du lundi 8 Aout 2016. Les FAMAs déplorent un (01) blessé, cinq (05) portés disparus, un (01) véhicule calciné et ont perdu quatre (04) autres véhicules. Des actions sont en cours en vue de retrouver les disparus», déclare, le ministère de la défense du Mali. « Aucun mort n’est à déplorer, de notre coté, lors de cette embuscade des terroristes. Un important renfort a été dépêché, depuis lundi, sur les lieux pour ratisser la zone », a expliqué une source sécuritaire contactée par le Républicain.

Ces derniers mois, plusieurs attaques sur le territoire malien portent la signature du groupe terroriste dirigé par Iyad AG Ghaly. Le groupe a aussi revendiqué l’attaque du poste de l’armée malienne à Nampala le 19 juillet 2016 passé. Après l’attaque, le gouvernement malien a communiqué, dans un premier temps, un bilan de 17 morts et 35 blessés. 15 jours après le drame et le lendemain de la publication des images de 5 militaires maliens capturés par Ansar Dine, le ministère de la Défense a légèrement revu à la hausse le nombre de blessés qui seraient, aujourd’hui, au nombre de 37. Le ministère a, aussi, admis, enfin, la disparition de 6 militaires maliens.

Les disparus au sein de l’armée, aujourd’hui, serait donc au nombre de 11 soldats.
L’escalade de la violence continue au Mali. 14 mois après la signature de l’accord pour la paix et la réconciliation, la paix n’est pas de retour au Mali. Les attaques terroristes, les conflits interethniques et le grand banditisme rendent la situation sécuritaire très volatile dans le pays. De juillet à début août 2016, plus de 70 personnes sont mortes à cause de cette situation de ni paix ni guerre au Mali, soit plus de deux morts par jour.

Madiassa Kaba Diakité

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here