Foot féminin, Coupe du Mali : L’AS Mandé et l’USFAS en finale

Les deux formations ont validé leur ticket pour le bouquet final en dominant, respectivement les Amazones de la commune V 7-0 et le Réal 4-3 aux tirs au but, lundi au stade Mamadou Konaté

Les deux demi-finales de la 5è édition de la coupe du Mali se sont disputées lundi au stade Mamadou Konaté. En première heure, la détentrice du trophée, l’AS Mandé a explosé 7-0 les Amazones de la commune V et en deuxième heure l’USFAS a dominé le Réal 4-3 aux tirs but (0-0 à l’issue du temps réglementaire et des prolongations). La finale de cette 5è édition sera donc un remake de celle de l’année qui avait tourné à l’avantage de l’AS Mandé (1-0).
La rencontre entre l’USFAS et le Réal était très attendue par les supporters notamment les inconditionnels de l’équipe de Djicoroni-Para qui n’avaient qu’un seul mot à la bouche : la revanche.

L’année dernière, l’internationale Binta Diarra «La Vieille» et ses coéquipières avaient été éliminées à ce stade de la compétition à l’issue de la séance des tirs au but par cette même formation de l’USFAS. Cette déconvenue est restée en travers la gorge des supporters réalistes qui attendaient donc une revanche pour ces retrouvailles.

Malheureusement pour eux, l’histoire s’est encore répétée pour les protégées du coach N’Dibo Konaté qui ont encore plié devant les USFASiennes dans les mêmes circonstances c’est-à-dire à l’issue de la séance des tirs au but. Comme l’année dernière, les deux formations se sont neutralisées 0-0 au terme du temps réglementaire et il fallait recourir à l’épreuve des nerfs pour les départager. Dans cet exercice, la capitaine Aïchata Doumbia et ses coéquipières se sont montrées plus adroites en transformant 4 tirs contre 3 pour les Réalistes.

La rencontre avait démarré à 100% à l’heure pour les deux protagonistes. D’entrée de jeu, les pensionnaires de Djicoroni-Para annoncent la couleur avec cette tentative de Hawa Tangara captée en deux temps par la gardienne Fatoumata Karantao (5è min). La réplique de l’USFAS ne se fait pas attendre longtemps : suite à une belle action collective, Aïchata Doumbia envoie une frappe puissante qui percute la barre transversale (8è min). Après ces deux alertes, le match baisse en intensité et les gradins du stade Mamadou Konaté n’auront rien à se mettre sous la dent avant la pause (0-0).

Au retour des vestiaires, la capitaine Lala Dicko et ses coéquipières reviennent avec un nouveau visage et obtiennent, coup sur coup, trois occasions nettes des pieds de Hawa Tangara (50è min), Assétou Traoré (57è min) et Binta Diarra (63è min). A chaque fois, le ballon était repoussé soit par un pied adverse, soit par les gardiens.

Ainsi, malgré les changements effectués de part et d’autre (intégration de Kadidia Maïga et Rokiatou Sangaré du côté du Réal et celle de Sira Keïta et Mariam Doumbia du côté de l’USFAS), le score restera inchangé jusqu’au coup du sifflet final du temps réglementaire et des prolongations. On connaît la suite : dans l’épreuve fatidique des tirs au but l’USFAS s’impose 4-3.
«Les mots me manquent pour rendre hommage aux filles. Elles ont été irréprochables et je les félicite pour leur belle prestation, commentera l’entraîneur de l’USFAS, Labass Sogoré. Très honnêtement je ne pensais pas qu’elles pouvaient tenir le choc pendant 120 minutes face au Réal. Ce sera notre deuxième finale contre l’AS Mandé et nous ferons tout pour remporter notre deuxième Coupe du Mali cette année après celle de 2011», ajoutera le technicien.

Pour l’entraîneur réaliste N’Dibo Konaté les deux équipes méritaient chacune de gagner mais il fallait un vainqueur. «Je pense que les filles n’ont pas démérité. Sur l’ensemble de leur prestation, elles ne méritaient pas de perdre mais il fallait un vainqueur, c’est la loi du sport.
On n’a pas eu de chance dans la séance des tirs au but», dira le technicien. Auparavant, l’AS Mandé s’était promenée 7-0 devant les Amazones de la commune V au terme d’un match à sens unique. Un triplé de la canonnière, Bassira Touré (12è, 44è et 52è min) et deux doublés de Fatoumata Diarra (33è et 36è min) et de l’internationale guinéenne Hawa Nènè Konté (64è et 90è min+1) ont scellé le sort des Communardes.

Samedi, Mandékas et USFASiennes se retrouveront au stade Modibo Kéita pour la grande finale dont le coup d’envoi est prévu à 14h. L’AS Mandé vise un 4è trophée d’affilée, alors que l’USFAS ambitionne de refaire le coup de l’édition inaugurale lorsqu’elle s’était imposée 1-0 devant les Super Lionnes d’Hamdallaye.

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here