Forum social mondial au Canada : Aminata Dramane Traoré privée de visa…

Les services canadiens de l’immigration ont refusé de délivrer un visa d’entrée à plus de 200 participants au Forum social mondial (FSM) qui doit débuter (mardi, 9 août 2016) à Montréal. D’autres conférenciers étaient toujours en attente de leur visa, a appris vendredi dernier (5 août 2016) un site d’information canadien (www.lapresse.ca) auprès de l’organisation.

À ce stade, «234 invités ont été refusés, et le nombre augmente de jour en jour», a expliqué Safa Chebbi, porte-parole du Forum social mondial (FSM) cité par le site en question. Les voyages antérieurs du demandeur, sa situation financière ou l’incertitude quant à son retour dans son pays d’origine sont les trois motifs de refus principalement invoqués par le gouvernement canadien, selon les réponses données aux organisateurs par les participants déboutés.

Les organisateurs avaient adressé des lettres d’invitation à 2000 personnes dans le monde afin de leur permettre d’engager les démarches auprès des services consulaires des ambassades canadiennes. À noter que, pour les événements internationaux organisés sur le sol canadien, le ministère de l’Immigration propose «une assistance dédiée aux organisateurs pour faciliter les démarches administratives pour l’entrée des visiteurs». «Depuis que l’événement a été enregistré, aucun contact n’a été établi entre les organisateurs (du FSM) et l’unité spéciale événements» d’Immigration Canada», a indiqué le 5 juillet 2016 Nancy Caron, porte-parole dudit ministère. «Les formulaires de visa sont traités au cas par cas sur des éléments précis fournis par le demandeur, comme l’état de santé, l’antécédent judiciaire ou les ressources financières nécessaires au séjour», a-t-elle poursuivi. Les refus de visa touchent en majorité les pays d’Afrique et du Moyen-Orient, comme les citoyens de la République démocratique du Congo, du Maroc, du Nigeria ou d’Iran, mais aussi des Népalais ou des Haïtiens.

Des personnalités comme la militante altermondialiste malienne, Aminata Dramane Traoré, le président du syndicat palestinien des postiers Imad Temiza, ou Rogerio Batista du syndicat brésilien CUT… ont vu leur demande de visa rejetée. Il faut rappeler qu’ADT avait posé symboliquement sa candidature au poste de secrétaire général des Nations unies. C’est la première fois que le FSM est organisé dans un pays du nord et du G7. Loin des grands rassemblements du FSM au Brésil lors de la dernière décennie, avec souvent 100 000 personnes, l’édition 2016 à Montréal (Québec, Canada) devrait en attirer nettement moins de la moitié, selon les dernières estimations des organisateurs.

Kader TOE

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here