Immigration : 423 maliens rapatriés d’Algérie

Le groupe scolaire 2 de sogoniko a accueilli, le mercredi 10 août 2016, des rapatriés maliens en provenance d’Algérie. Ils sont au total 423 maliens qui ont regagné leur patrie par la voie terrestre. Selon les rapatriés, leur retour au bercail est dû aux affrontements survenus après la finale de la coupe de l’Euro ayant opposé la France et le Portugal. A leur accueil, le ministère des maliens de l’extérieur était représenté par son chef de cabinet, Mme Sidibé Mahawa Haïdara. Elle était accompagnée par le directeur national du développement social, Abba Sangaré, du délégué général des Maliens de l’extérieur Issa Sacko. Etaient aussi présents le Commandant Bakary Dao, directeur régionale de la Protection civile et les représentants des structures rattachés au ministère des maliens de l’extérieur.

Prenant la parole, le chef de cabinet du ministère des maliens de l’extérieur, Mme Sidibé Mahawa Haïdara, a fait savoir qu’il n’est toujours pas facile d’accueillir des compatriotes dans ces conditions avant d’ajouter que « nos compatriotes sont au nombre de 423 précisément, ils sont venus d’Algérie, suite à des affrontements. Ils ont décidé eux même de rentrer et ils ont fait le bon choix. C’est au Mali qu’ils peuvent trouver toute leur indépendance. Aujourd’hui nous sommes tous là pour les accueillir, le ministère est accompagné par la Direction national du développement social, de la direction régionale de la protection civile et les autres structures rattachées à notre département ». Plus loin, elle a souligné que ce rapatriement fait suite à des histoires de football, qui a poussé le consulat de Tamanrasset à saisir le ministère. Ainsi, sur instruction du ministre le consulat à procéder au recensement de tous ceux qui voulaient rentrer au pays. A l’en croire ils étaient au départ 500 maliens recensés, mais après il y’a eu des cas de désistement et finalement c’est 423 qui sont rentrés.

Pour Sam Bouda, le secrétaire permanent du Haut Conseil des maliens de l’Extérieur, il est malheureux que des enfants de moins de 25 ans quittent le Mali pour l’extérieur et reviennent sans rien. Aux dires du secrétaire, sa structure suit de très près les conditions de vie des maliens de l’extérieur à travers ses bases qui sont présents dans 64 pays. Ce qui a permis, dit-il, le retour de ces maliens dans des bonnes conditions.

Interrogé sur les causes et les conditions de leur rapatriement, le porte-parole adjoint des rapatriés, Bakary Ouattara, a expliqué que depuis le soir de la finale du 11 juillet entre la France et le Portugal, les foyers maliens ont été pillés.

Sidiki Adama Dembélé, stagiaire


Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here