Déguerpissement des artères de Bamako: Amy Kane et les commerçants détaillants à couteau tiré

La Coordination des associations des commerçants détaillants de Bamako, veut se faire entendre, elle projette de descendre dans les rues si l’opération n’est pas arrêtée. Cette information à été donnée le samedi 6 août 2016 à la suite d’une conférence de presse qu’elle a animée au Carrefour des jeunes de Bamako.
Le gouverneur du district de Bamako, Mme Sako Aminata Kane, veut aller au bout de sa mission de déguerpir les artères des voies publiques de Bamako. Tout est négociable pour elle, sauf l’arrêt des opérations de déguerpissement. Au même moment, la Coordination des associations des commerçants détaillants de Bamako projette de descendre dans les rues si l’opération n’est pas arrêtée. Mme le gouverneur du district de Bamako pourra-t-elle résister à la rue ? Nous ne saurions répondre à cette question. Au-delà de se faire entendre par la rue et des grèves, la coordination exige au gouvernement non seulement l’arrêt immédiat de cette opération, mais aussi d’indemniser les personnes affectées par cette opération. «Nous demandons l’arrêt immédiat des opérations de déguerpissement en cours à Bamako par le Gouvernorat et les Mairies du district de Bamako ; le recensement immédiat par les Mairies du district de Bamako des personnes affectées; l’identification immédiate par le gouvernement des pertes subies et l’engagement de les payer ; le recasement intégral dans 4 mois par les mairies des commerçants affectés par le projet anneau SOTRAMA conformément aux recommandations de la Banque mondiale ; l’interpellation immédiate par la justice des acteurs de la réalisation du projet anneau SOTRAMA »
« Ce sont des doléances faites par la Coordination des Associations des commerçants détaillants de Bamako, sans satisfaction desquelles elle menace de descendre dans les rues et d’aller en grève sur toute l’étendue du territoire », a menacé Amadou Bedi Daou, président de l’Association des commerçants détaillants de Bamako.
Il a dénoncé le manque de volonté politique pour recaser les déguerpis. Selon lui, le commerçants n’ont pas été consultés ni associés à cette opération de déguerpissement de Mme le gouverneur du district de Bamako, Ami Kane ; déplorant qu’aucun centimètre carré n’ait été montré pour leur recasement.
Selon le conférencier, les lieux qu’Amy Kane a cités dans sa sortie médiatique sont des lieux déjà vendus par les maires.

TRAORE
Source: Prestige News

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here