Mali : le Che comme chez lui

À Bamako, plus d’un demi-siècle après sa visite éclair, le révolutionnaire argentin demeure le symbole d’un idéal aujourd’hui disparu et d’une aspiration à un monde meilleur.

En pochoir à l’arrière des bus Sotrama ou en autocollant sur les motos Jakarta… À Bamako, la figure du Che est partout. Elle fait presque office de grigri. Moussa Diallo, jeune motocycliste, confirme : « On en a marre du système et de la corruption. Le « Che Gue », c’est un peu notre père spirituel et protecteur. » Le phénomène n’a pas échappé à l’écrivaine altermondialiste Aminata Traoré. « Le Che, explique-t-elle, c’est un repère dans cette période de troubles. »


Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here