27ème session de son Conseil d’Administration de l’AMADER: Le budget exécuté à hauteur de 31,15%

L’état d’exécution du budget de l’AMADER au 30 juin 2016 se présente en recettes à 4 055 047 199 de FCFA, sur une prévision annuelle de 13 016 693 528 de FCFA, soit un taux moyen de réalisation de 31,15%, et en dépenses à 3 648 961 907 de FCFA, sur une prévision annuelle de 13 016 693 528 de FCFA, soit un taux moyen de 28,03%.
Telles sont les principales informations livrées par le Président Directeur Général de l’Agence Malienne pour le Développement de l’Energie Domestique et de l’Electrification Rurale (AMADER), Cheick Ahmed Sanogo, lors de l’ouverture de la 27ème session ordinaire de son Conseil d’Administration, le vendredi 12 août 2016, au CRES de Badalabougou, siège de l’Agence.
Aux dires du PDG, le premier semestre de l’année 2016 se caractérise par une intensification des activités de l’AMADER, malgré un contexte assez peu propice. Des contraintes ont été rencontrées dans la mise en œuvre du Projet Système hybride d’électrification rurale ( SHER), notamment l’insuffisance des ressources de la composante 3 de ce projet, destinée à appuyer la gestion du projet «Etudes, informations, acquisitions, suivi-évaluation, communication».
L’agence a enregistré la signature d’importants accords de financement de l’électrification rurale, celui de la BADEA, d’un montant de 10 millions de dollars, qui vient compléter le financement déjà acquis d’un montant de 9 millions du Fonds d’Abu Dhabi pour le Développement, dans le cadre du financement du projet de réalisation de 32 centrales hybrides et des accords avec l’AFD d’un montant de 38 millions d’euros, dont 18 millions de dons, pour 60 centrales hybrides, à en croire le PDG de l’AMADER.
Il ajoutera que, au plan opérationnel, les activités programmées pour l’année 2016 ont toutes connu un début d’exécution au cours du premier semestre. Au plan de l’énergie domestique, malgré le manque de financement, on note un suivi régulier de la remontée des informations sur les équipements et produits diffusés.
Il s’agit entre autres de 61 756 foyers améliorés, pour une prévision de 100 000, de 3 724 réchauds à gaz, de 6 806 tonnes de gaz butane, pour une prévision annuelle de 15 925 tonnes, et de 44 604 Lampes à Basse Consommation (LBC), pour une prévision annuelle de 100 000.
Au niveau de l’électrification rurale, le PDG a retenu l’achèvement de l’ensemble des travaux des 14 localités financés par la KFW, dont les réceptions provisoires ont été déjà prononcées et dont les dernières réceptions définitives sont prévues pour décembre 2016.
Toujours pour l’année 2016, il y a eu la validation du rapport de l’étude de faisabilité, au mois de juin 2016, pour les dossiers d’appel d’offres des lots 1 et 4 représentant 19 localités (centrales) dans le cadre du Projet SHER. Pour le PDG, il y a lieu de souligner que les activités de passation des marchés du Projet SHER ont connu une nette amélioration au premier semestre 2016, suite au recrutement d’un spécialiste en passation des marchés en novembre 2015.
Ainsi, à la date du 30 juin 2016, plusieurs marchés de travaux, de fournitures et de biens ont été soit lancés soit complètement réalisés. On peut citer entre autres l’étude de faisabilité, avec la validation du rapport et l’élaboration des DAO, de 19 centrales hybrides, le recrutement de l’Agent vérificateur indépendant pour la mise en œuvre de la Composante GPOBA et la finalisation de l’étude de ciblage des écoles et centres sociocommunautaires.
Adama Bamba
Source: 22 Septembre

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here