Allégation sur la loi d’orientation et de programmation militaire: L’ex-PM Moussa Mara veut-il déstabiliser le régime IBK ?

Aujourd’hui aux abois, l’ex-premier ministre Moussa Mara s’est lancé dans une campagne de déstabilisation du régime IBK, en déclarant que « depuis 2015, l’Etat n’a pu mobiliser plus de 10 milliards FCFA sur 400 milliards prévus pour l’équipement de l’Armée ». Faux, selon un haut gradé de l’armée qui a révélé que « l’Etat malien a consenti 247 milliards FCFA » dans le cadre de la LOPM.
L’Etat malien dans le souci de doter de moyens adéquats aux forces armées pour mener efficacement à leurs missions, a procédé en avril 2015 à l’adoption de la Loi d’Orientation et de Programmation Militaire dont 200 milliards FCFA sont prévus pour être mobilisés par an, hors le budget que l’Etat lui consacre.
Depuis ce vote, l’Etat a mis les bouchées doubles afin de mobiliser lesdits fonds. Mais, l’ex-premier ministre Moussa Mara qui n’a pas la culture de la précision et de l’attention, veut semer le désordre.
Moussa Mara, bien qu’il ait servi l’Etat en tant que premier ministre et actuellement membre de la majorité présidentielle, ne semble pas maîtriser la réalité de la gestion du pays, et particulièrement de l’armée. Il est dépassé par la situation. Ce qui l’a obligé de se balancer dans la campagne de déstabilisation de l’armée, par conséquent du régime de l’actuel locataire du palais de Koulouba, son excellence Ibrahim Boubacar.
En effet, par l’une de ses sorties fracassantes effectuées le week-end, surpassé, lors du lancement du Carrefour d’opinion “Faso Baro” du Réseau des jeunes pour la paix au Mali (Rjpm), l’ancien premier ministre déclarait ceci :

« Il est prévu qu’au delà du budget initial alloué à la Défense, d’injecter 200 milliards de Fcfa dans nos forces armées et de sécurité. C’est vrai que la Loi a été votée en avril 2015, mais durant toute l’année 2015, l’Etat n’a pas pu, dans le cadre de l’exécution de cette loi, injecter 5 milliards de Fcfa, idem pour cette année 2016. Il faut que les autorités disent la vérité à la population par rapport à cette loi qu’on a votée et dont on manque de moyens financiers pour sa mise en œuvre ».

C’est là le lancement d’allégations et de canards d’un ancien premier ministre pour abuser du pouvoir, lui qui oublie qu’il ne détient plus les affaires et que depuis son départ de la primature, les données ont évolué positivement, contrairement à ce qu’il s’attendait et souhaite.

Les propos de Moussa Mara relèvent de l’utopie, eu égard aux informations fournies par un haut gradé de l’armée dont nous taisons le nom.
Selon cet officier aux parfums des choses, ayant requis l’anonymat, « du vote de la Loi d’Orientation et de Programmation Militaire à ce jour, l’Etat malien a injecté 247 milliards dans l’équipement, l’amélioration des conditions des Famas, la formation et le recrutement contrairement aux allégations du premier ministre Moussa Mara ». Et, cela dans le cadre de cette même Loi d’Orientation et de Programmation Militaire.
Nul ne pourrait pour le moment, dire exactement la mouche qui a piqué l’ancien PM pour s’aventurer sur ce terrain qu’il méconnait regrettablement. Mais son obstination à devenir le prochain président au lendemain des échéances électorales de 2018 et sa crainte sur son dossier de Kidal à l’Assemblée nationale constituent pour lui des mobiles qui le poussent à mener des propagandes pour déstabiliser le régime d’IBK et en profiter de ses lendemains. Après ses fréquentations à répétition dans les milieux religieux, voici le nouveau fonds de commerce de ce politicien déboussolé de la 25ième heure.

Cyril ADOHOUN

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here