Après 3 ans de pouvoir: Le « Comité Mali en marche » apprécie les actions du président IBK

Le samedi 13 août 2016, le porte parole du comité Mali en marche, Youssouf Guindo était face à la presse à l’hôtel Massaley de Bamako pour apprécier quelques actions effectuées sous l’ère du régime Ibrahim Boubacar Keïta qui selon lui sont à saluer. Il s’agit entre autre de la première place du Mali dans la production du coton, la sureté et la sécurité à l’aéroport international Modibo Keita, les actions en faveurs des militaires, le volume d’emplois crées, le déguerpissement enclenché par les autorités et la baisse des produits pétroliers. Le conférencier avait à ses cotés, Mamadou Lamine Guindo, conseiller à la présidence du Mali et bien d’autres personnalités.

Selon le conférencier, Youssouf Guindo, la campagne agricole 2016-2016 a permis de classer le Mali au premier producteur de coton en Afrique devant le Burkina Faso. « Le retour s’explique par une augmentation substantielle du rendement de 852 à 933 kilos à l’hectare de même le prix payé au producteur relevé à 255 FCFA le kilo. L’engrais qui était de 250 000 FCFA la tonne est passé à 225 000 FCFA, et les milliers de tracteurs sont à moitié prix. Sous le leadership de SEM IBK aucun secteur productif ne sera oublié », a-t-il dit. Avant d’ajouter que les inspecteurs de l'Union européenne après évaluation de l’aéroport international Modibo Keita ont estimé qu’il répond à toutes les conditions de sûreté et de sécurité.

Concernant les actions en faveurs des militaires, Youssouf Guindo a fait savoir que le Conseil des Ministres du 29 juillet 2016 a adopté un projet d’ordonnance portant statut général des militaires. Le Mouvement le Mali en Marche salue le présent projet d’ordonnance portant statut général des militaires qui vise à combler des insuffisances source de tension de division au sein de la grande muette. S’agissant des emplois créés, le conférencier a précisé que de novembre 2013 à mai 2016, 121 161emplois ont été créés.

L’objectif des 200 000 emplois promis par le président IBK est en phase de réalisation, a-t-il dit. A propos de déguerpissement, Youssouf Guindo a indiqué que cette opération est nécessaire car Bamako a trop souffert de sa pollution environnementale et de son incivisme. Enfin, il a mis l’accent sur la réduction salvatrice des prix des produits pétrolier par le gouvernement.

Aguibou Sogodogo

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here