Centre d’orientation professionnelle de coupe et couture : La 37e promotion baptisée Mme Haïdara Djénéba Sy

La 37e promotion du Centre d’orientation professionnelle de coupe et couture (Copcc) porte le nom de Mme Haïdara Djénéba. Elle compte 109 filles. La sortie officielle de cette promotion a eu lieu le vendredi 12 août au CICB, en présence de plusieurs personnalités dont Ami Kane, gouverneur du district de Bamako, Sambou Fané, directeur général de Copcc ainsi que Ismaël Fané, directeur général adjoint.

 

Cette sortie couronne trois ans de formation sur les meilleures techniques dans le domaine de la coupe et de la couture, notamment les formations théoriques de maîtres tailleurs et des notions en gestion d’entreprise.

Pour le directeur général du Copcc, le développement du secteur de la mode est stimulé par celui des écoles privées de formation en coupe et couture comme le centre d’orientation professionnelle de coupe et couture.

Selon lui, depuis la création du centre, en 1972, il vise à promouvoir l’indépendance économique de la femme à travers son intégration dans le circuit de production ; à dresser un garde-fou contre la déperdition scolaire féminine en offrant aux filles, qui n’ont pas eu la chance d’aller loin dans leurs études, la possibilité de préparer un métier et de gagner leur vie.

Aux dires du DG, le combat du Copcc est similaire à celui de l’Union des jeunes musulmans du Mali (UJMMA), qui se bat également pour l’employabilité des jeunes musulmans en général et des arabophones en particulier.

S’adressant aux diplômés, Sambou a dit ceci : «les élèves de cette promotion ne peuvent donc qu’être fières de porter ce nom prestigieux et nous osons espérer que chacune d’elles se battra pour mériter ce grand honneur qui leur est ainsi fait».

Le Copcc est le premier centre professionnel de coupe et de couture, capable de dispenser une formation digne de la célèbre Académie Internationale de Coupe de Paris. Après 44 ans d’existence, le centre est aujourd’hui fier d’avoir formé des milliers de jeunes filles capables de rivaliser avec les meilleurs couturiers du continent africain.

Y. D


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here