Contrôle physique des fonctionnaires d’état : Le rapport fait état de 13.000 ‘’agents fictifs’’ qui coûtent à l’Etat environ 30 milliards FCFA par an

La guerre déclenchée contre les fonctionnaires fantômes pour assainir les finances publiques du pays a porté ses fruits. Le rapport élaboré à l’issu des opérations de contrôle fait état de 13.000 agents fictifs ou en situation irrégulière. Ce qui fait perdre à l’Etat malien une bagatelle qui tourne autour de 30 milliards de FCFA.

Ce fameux rapport impatiemment attendu par les citoyens honnêtes n’est plus un secret de polichinelle. Le document a fait l’objet de débats en faveur du conseil de cabinet tenu le jeudi 10 août dernier à la Primature. Placé sous la présidence du premier ministre Modibo Keita, ce conseil n’a retenu qu’un seul point inscrit à l’ordre du jour. Il portait sur le rapport du contrôle physique des agents de la fonction publique, des collectivités et des forces de défense et de sécurité. C’est le ministre du travail, de la fonction publique chargé des relations avec les institutions, Mme DIARRA Raki Talla qui a eu l’honneur de présenter ledit rapport. Il ressort de son exposé que l’Etat malien économiserait 30 milliards de FCFA par an si les mesures sont prises pour faire face aux problèmes d’agents fictifs et irréguliers. Ainsi, Il s’est avéré qu’environ 13.000 faux agents qui émargent à la fin de chaque mois au budget de l’Etat pour percevoir indument leur salaire. Ce qui coûte près de 30 milliards par an.

A la fin des travaux, le ministre chargé de la communication, porte-parole du gouvernement, Me Mountaga Tall a apporté des éclaircissements. « Au terme de l’exposé de Mme le ministre du travail, de la fonction publique chargé des relations avec les institutions, on a compris qu’elle a travaillé dans le cadre de la moralisation de l’action publique, de la bonne gestion des ressources humaines et de l’amélioration de la performance de l’administration en faisant quoi exactement ? En essayant d’identifier les agents en situation irrégulière ou des agents fictifs. Et pour parvenir, Mme le ministre a procédé à un contrôle physique combiné avec un payement de salaire en linéaire. Ces deux démarches combinées ont permis de détecter environ 13.000 agents soit fictifs soit en situation irrégulière », a indiqué Me Tall.

Il notera par la suite que des mesures ont été éventuellement prises par rapports à des sanctions, et que le conseil a surtout travaillé afin qu’une telle situation ne se reproduise plus.

Le gouvernement du Mali avait organisé en octobre, novembre et décembre 2014, un contrôle physique des agents de l’Etat. Cette opération a concerné les fonctionnaires civils et militaires, les contractuels de l’Etat ainsi que les fonctionnaires des collectivités territoriales.

B. COULIBALY

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here