Des changements à l’ORTM : Voici les nouveaux hommes de Sidiki N’Fa Konaté

C’est un véritable «Gouvernement» de mission que le Directeur général de l’ORTM, Sidiki N’Fa Konaté, a mis en place à Bozola pour exécuter son projet managérial: «Pour le Mali, une radiotélévision publique crédible et performante». Pour réussir cette mission, il s’est doté d’une équipe dynamique, qui allie expérience et jeunesse.

Parmi ces nouveaux hommes, on retrouve le très expérimenté grand reporter Sory Ibrahim Kéita, qui devient le nouveau Directeur de la télévision nationale. Une promotion bien méritée pour ce journaliste et réalisateur, qui a passé l’essentiel de sa carrière professionnelle à l’ORTM. Humble, modeste et sobre, Sory n’a jamais rien demandé mais s’est illustré par ses bons reportages, notamment ses documentaires. Professionnel rompu à la tâche, il sait toujours choisir ses mots.

La radio nationale change aussi de Directeur. Mahamadou Koné en est désormais le patron. C’est un journaliste et réalisateur qui est, lui aussi, un ancien de la maison. Le présentateur du journal télévisé Ibrahim Diombélé se voit également promu au poste de Directeur des prestations et marketing. Il a longtemps présenté le journal télévisé avant son accession à ce poste, qui récompense ainsi ses efforts.

L’ancien Directeur de la station régionale de l’ORTM de Gao, Oumar Moussa Traoré, arrive à la tête de la Direction de l’administration et des ressources humaines de l’ORTM. Une récompense pour celui-là même qui a géré la station régionale de l’ORTM durant les premières heures de la crise.

Parmi les promus, on trouve une dame, Mme Mariam Touré, Ingénieur de l’information, qui hérite du poste de Chef du service de l’audit interne de l’ORTM. Elle aura désormais la lourde charge de vérifier les comptes de la «Maison de la radio».

Des changements ont également été apportés à l’intérieur de certaines divisions. Ainsi, le jeune Aboubacar Diawara dit Grand P, ex animateur vedette dans les années 1998 – 2000, devient le Chef de la Division production de la radio nationale, pendant que Damaké Coulibaly hérite de la Division programme de la radio.

L’ancien Directeur de la station régionale de Ségou, Dougoufana Traoré, quitte la Cité des Balanzans pour devenir Chef de la Division animation rurale à la Direction de la radio rurale. L’animateur de Samedi Loisirs, Adama Koité se voit nommer au poste de patron de la Chaine 2 de l’ORTM, en remplacement d’Amadou Kodjo, parti renforcer les programmes de la TM2.

Il faut noter également que toutes les stations régionales changent de patron. Tous ces changements, c’est pour une radiotélévision plus performante et crédible. En effet, arrivé à la tête de l’ORTM, il y a environ 5 mois, Sidiki N’Fa Konaté est décidé à redorer le blason de la «Maison de la Radio», qui a connu sa première grève syndicale cette année. Pour arriver à cette fin, il a élaboré un projet managérial en 12 points.

Tout, il a rédigé une «Lettre de Mission», cosignée par son ministre de tutelle. Cette lettre de mission sera traduite plus tard en plan d’actions, à travers un plan triennal 2016 – 2018, afin de bâtir une Radio-TV publique crédible de par son contenu et performante à travers ses prestations. Sidiki N’Fa a également initié une dynamique de dialogue avec le syndicat et l’ensemble des travailleurs, pour
créer un climat de confiance, une culture d’entreprise et les conditions de motivation du personnel dans un environnement serein.

Pour preuve, dès sa prise de service, il a allé dans chaque bureau pour constater de visu les conditions dans lesquelles ses agents travaillent. Il s’est aussi préparé à faire face à la concurrence. C’est ainsi qu’il a mûri une nouvelle politique d’offre de contenus des programmes, laquelle mettra l’accent sur les langues nationales, les programmes de proximité et la production nationale. Cela sera réalisé à travers des magazines, feuilletons et séries télévisées reflétant les réalités socioculturelles de notre pays.

Une place sera également réservée à l’anglais et à l’arabe dans les programmes et une nouvelle grille des programmes radio et télé sera élaborée fin 1er semestre 2016. Autre axe du projet, expliquer l’action gouvernementale. L’ORTM, en tant que chaine publique et nationale, doit donner de la visibilité et de la lisibilité aux actions du Président de la République démocratiquement élu, à celles du Gouvernement mis en place pour la mise en œuvre de son projet de société, à celles de l’Assemblée nationale et à l’ensemble des Institutions de la République.

Dans ce sens, l’Office s’efforcera d’aider les populations à comprendre ces actions, à travers des débats contradictoires entre partis politiques et société civile animant la vie de la Nation.

Youssouf Diallo

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here