Du rififi au marché «bomboli niaré» : «On attend le verdict du tribunal… Et après, nous montreront qui nous sommes»

Abdoulaye Cissé, président du collectif des  Marchés

C’est le samedi, 13 aout 2016 aux environs de 10 heures,  que l’association DANAYA du marché de « Bomboli Sugu » en commune II a  tenu une conférence de presse au sein même du marché. C’était en présence des présidents de marchés, des notables de Bamako, le représentant de l’Union et les membres de ladite association, etc.

De l’avis des conférenciers, l’actuel maire de la Commune chercherait à les faire déguerpir. A leurs dires, Youssouf Coulibaly, (le maire)  a unilatéralement décidé d’attribuer ledit marché à un opérateur répondant au nom de Moctar Simpara.  Eux, n’entendent pas la chose de cette oreille.

Dans son intervention, Madame  Fanta  Traoré indiqua ceci: «il y a de cela plusieurs décennies, les Mamans, sœurs et autres parents de Bomboli Niaré , à l’époque patriarche de la famille Niaré , étalaient  chaque matin , devant les familles Niaré à Niaréla  leurs condiments pour les vendre… Niaréla étant un quartier contiguë au cimetière, les activités commerciales ainsi crées  rendaient difficile le passage aux cortèges funèbres. Dans ces conditions, le patriarche Bomboli Niaré affecta une portion de ses terres de cultures à ses mères, sœurs et autres femmes pour en faire un marché, d’où le nom de « Bomboli SUGU (le marché de BOMBOLI). Apres le décès de Bomboli, ses frères ont élaboré un papier  pour nous rassurer que cette terre a été donnée par leur  frère».

Pour sa part, Mme Camara Maimouna Traoré précisa: «Il y a eu une convention de financement entre la mairie de la commune II et l’association internationale des maires francophones (AIMF). En effet,  une commission chargée de la mise œuvre de la convention de financement et d’assistance à maitrise d’ouvrage (décision n° 57/M. C II-DB)   a été signée le 21 janvier 2008 entre la ville de Bamako  et l’association francophone. Cette commission était composée de 12 personnes  sous le mandat de M. Gaoussou LY, ancien maire de la commune II.  Et je pense que l’administration est une continuité. Mais  à notre grande surprise, un contrat (N°013/A 3)  de Bail de construction des hangars  a été signé le 19 mai 2011 par Youssouf Coulibaly, (maire actuel de commune II)  entre la mairie de  la commune II et la société Moctar Simpara représenté par M. Moctar Simpara. La commission n’a pas été consultées lors de la signature du contrat encore moins les usagers du marché.  Tout simplement, M. Simpara veut nous piller à cause de ce fameux bail, chose qu’on  n’a pas accepté et on n’acceptera jamais.  Raison pour laquelle, il a porté plainte contre les 4 responsables de l’association  pour trafic d’influence et les a interdit de s’installer sous les hangars construis en bail dans le marché. Il avait porté sa plainte au tribunal de commerce, main le juge l’a rejetée en disant que ça ne relève pas de ses compétences. Et nous sommes au niveau du tribunal civil de la commune II».    

Saba Ballo


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here