Le mouvement « Mali en marche » juge les 3 ans d’IBK : Un résultat satisfaisant

Pour faire l’état des lieux des réalisations du gouvernement et évoquer son point de vue sur les problèmes d’actualité, le comité « Mali en marche » a tenu sa troisième conférence mensuelle de presse. C’était ce samedi 13 août à l’hôtel Massaley en présence de Moussa Issa Maiga, Président du mouvement et de Youssouf Guindo, conférencier et porte-parole du comité.

Rappelons que le mouvement Mali en marche et un groupement républicain et laïc soutenant les actions du Président de la République. Selon son président, l’objectif est restituer les informations et les actions du gouvernement. Partant de cela, le conférencier M. Guindo et porte du mouvement commencera par le secteur agricole. Il précise que notre pays est classé premier producteur de coton lors de la campagne 2015-2016 et que l’Etat pour aider le secteur avait diminué le prix de la tonne de l’engrais de 250.000F à 225.000F CFA. Second bienfait du gouvernent toujours dans le même secteur, la création d’une usine d’engrais organique dont l’investissement est estimé à 5 Milliards. Autre prouesse du Chef de l’Etat : la réforme de l’armée. M. Guindo révélera que le conseil de ministre tenu le 29 Juillet a adopté un projet d’ordonnance portant statut général des militaires. A propos du dit statut, le conférencier précise : « Il complète les grades de la hiérarchie générale dans l’armée et précise les conditions de recrutement, les règles d’exercice des droits civiques et politiques, les modalités de renumérotions, de nominations et d’avancement etc.  » Tout en saluant cette initiative, le mouvement mettra la main dans la plaie du régime précédent qui, selon le conférencier, avait semé la chamaille entre frères d’armes en accordant des grades de complaisances à des copains, copines, amis d’où la nomination de 52 généraux seulement en deux ans. S’agissant la création d’emploi, signalons que le président étant candidat avait promis 200 000 emplois pour le premier mandat. Le conférencier affiche un réel optimiste quant à la tenue de cette promesse. Selon lui, de décembre 2013 à Mai 2016, la réalisation de cette promesse du candidat IBK est à 68% soit 121 161 emplois crées. Par rapport à l’actualité du pays, ou du moins l’action gouvernementale qui est cours, il ne pouvait être autre chose que le déguerpissement des lieux et artères publics initié par la gouverneure de Bamako, Mme Sacko Ami Kane. Le conférencier s’exprime sans tergiverser : «  Voici une dame, qui là où les hommes ont échoué, eh bien elle est entrain de réussir à nous mettre dans un endroit assaini ». Selon lui, si les commerçants doivent s’en prendre à quelqu’un, il s’agit des maires qui ont manigancé cette occupation «  anarchique, incontrôlée et incontrôlable » Pour le mouvement Mali en marche, le déguerpissement est fait pour le bien de la population pour assainir la ville, éviter les maladies liées au manque d’hygiène mettre fin à l’inondation. Fidèle à leur objectif, le mouvement met en garde contre tout politique qui tentera d’instrumentaliser le désespoir de ces déguerpis à des fins politiques. Il a déclaré que toutes les actions sont en sont en cours pour leur recasement.

AK

 


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here