Racine Thiam à la presse : « Aimer son pays c’est le valoriser aux yeux des étrangers »

Le mardi 9 août 2016, encore une fois, à travers le traditionnel point de presse, ‘’rendez-vous avec Koulouba’’, Racine Thiam, directeur de la communication de la présidence, s’est entretenu avec les hommes de media sur les grandes questions d’actualité du pays ainsi que les chantiers ouverts par le régime président de la République.
Au niveau de la communication de la présidence, l’on maintient le cap. En effet pour la 7ème édition, le directeur de la communication de la présidence, M. Racine Thiam était encore devant la presse. Dans un ton empreint de franchise et d’assurance, le patron de la communication de Koulouba a passé en revue, les questions relatives à la sécurité, au ravitaillement en denrées de première nécessité, à l’économie, à la justice , , ainsi qu’à la gouvernance .
D’entrée de jeu, il a reconnu que la situation du pays est difficile. « Nous traversons des moments exclusivement difficiles, nos compatriotes sur toute l’étendue du territoire sont confrontés à des difficultés », a-t-il laissé entendre, tout en indiquant que pour faire face à ces difficultés, force est de reconnaitre, que beaucoup d’efforts ont été consentis.
« Je peux vous l’affirmer, le verre est à moitié plein, quand nous disons que le verre est à moitié plein, certains peuvent toujours dire que ce même verre est a moitié vide c’est de leur responsabilité, c’est tout à fait normal c’est de leur rôle de dire cela, mais nous notre rôle c’est de vous montrer la moitié pleine du verre» développe M.Thiam avec à l’appui l’explication que le verre à moitié plein ne s’est pas rempli de lui-même tout seul. « Il s’est rempli parce que des hommes et des femmes sous l’égide du président de la République ont entrepris depuis trois ans, brique après brique de construire un Etat, qui ressemble de plus en lus à un Etat viable », a-t-il déclaré.
S’il faut pointer du doigt sur ce qui n’a pas marché, il faut aussi être capable de reconnaître d’où nous sommes venus, quel est le chemin qui a été parcouru ? Et, ensemble, qu’est-ce qu’on peut faire demain ? Il poursuit en soulignant que si nous ne valorisons pas notre pays personnes ne viendra le faire à notre place. « Aimer son pays c’est le valoriser aux yeux des étrangers » a-t-il fait savoir
Cependant, le directeur de la communication de la Présidence, n’a pas perdu de vue les attentes de nos compatriotes, qui sont, selon lui de plus en plus exigeantes. C’est pourquoi, dira-t-il, des hommes et des femmes, autour du Président de la République, s’emploient jour et nuit pour les satisfaire. A cet effet, il a évoqué certaines bonnes nouvelles, notamment dans le domaine de l’agriculture, où, avec le coton et celui du le riz, où la moisson dépasse toutes les attentes.
Telle est l’heureuse conséquence du fait, que dès sa première année à la tête du pays, le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita a décidé d’allouer 15% du budget national à ce secteur, a-t-il expliqué.
Il poursuivra que, dans d’autres domaines de la vie de notre nation, les progrès sont tangibles. En attestent les indicateurs des organisations économiques internationales. Dans la foulée, Racine Thiam dira que le Mali est troisième dans la zone UEMOA en termes de croissance économique. Mieux, que des industriels locaux sont lancés sur des grands chantiers du développement, avec 100 milliards FCFA d’investissement attendus, dans les prochains mois, qui seront sanctionnés par des inaugurations de nouvelles usines, dont celle du thé à Ségou.
C’est donc sur cette note d’espoir que le directeur de la Communication a donné rendez-vous aux hommes de media pour la prochaine édition du « Rendez-vous avec Koulouba ».
Moïse Keïta
Source: Le Sursaut

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here