27ème session du Conseil d’Administration de l’AMADER: De bons résultats malgré un contexte difficile

L’Agence Malienne pour le Développement de l’Energie Domestique et l’Electrification Rurale (AMADER) a tenu la 27ème session ordinaire de son conseil d’administration le vendredi 12 août dernier dans la salle de réunion au CRES de Badalabougou. C’était sous la présidence de M. Cheick Hamed Sanogo, Président Directeur Général de l’AMADER en présence des administrateurs.
L’examen et l’approbation du procès-verbal de la 26ème session ordinaire du conseil d’administration, de l’état de mise en œuvre de la recommandation de la 26ème session ordinaire et du rapport d’activités du 1er semestre 2016 de l’AMADER étaient, entre autres, les principaux points inscrits à l’ordre du jour de cette session.

En s’adressant aux administrateurs, le Président Directeur Général, M. Cheick Hamed Sanogo, a noté que le premier semestre de l’année 2016 se caractérise par une intensification des activités de l’AMADER malgré un contexte non assez propice.

« En effet, nous avons rencontré des contraintes dans la mise en œuvre du projet Systèmes Hybrides d’Electrification Rurale (SHER), en l’occurrence une insuffisance des ressources de la composante 3 de ce projet destinées à appuyer la gestion du projet dans les études, la formation, les acquisitions, le suivi-évaluation et la communication», a indiqué M. Cheick Hamed Sanogo. Selon lui, les ressources disponibles ont été orientées en accord avec la Banque Mondiale vers les services de consultants desquels, dépendent le déroulement normal du projet et certaines activités sur le terrain.

« En accord toujours avec la Banque Mondiale, il a été décidé de procéder à une restructuration du projet en fin d’année 2016. En entendant, cette situation a donc influé sur le niveau d’exécution de nos activités », a-t-il indiqué. Avant d’ajouter que l’AMADER a enregistré au cours du 1er semestre, la signature de deux importants accords de financement relatifs à l’électrification rurale. Il s’agit de l’accord de financement de la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique(BADEA) d’un montant de 10 millions de dollar qui vient en complément au financement déjà acquis d’un montant de 9 millions du Fonds d’Abu Dhabi pour le Développement(FADD) pour le financement du projet de réalisation de 32 centrales hybrides et des accords de financement de l’Agence Française de Développement(AFD) d’un montant de 38 millions d’Euro dont 18 millions de don pour 60 centrales hybrides.

Il a souligné également le démarrage du Projet d’Electrification Rurale dans la Zone de l’Inter-fleuve en collaboration avec la Banque Islamique de Développement (BID) et l’Office Nationale de l’Electricité et de l’Eau Potable du Maroc (ONEE). Les documents définitifs de ce projet seront produits en septembre 2016, a-t-il laissé entendre.

Pour le PDG de l’AMADER Cheick Hamed Sanogo, les difficultés liées à la mobilisation des ressources au niveau du budget national risquent de compromettre les activités si une solution définitive n’est pas trouvée.

Selon lui, l’état d’exécution du budget au 30 juin 2016 se présente en recettes à 4 055 047 199 FCFA sur une prévision annuelle de 13 016 693 528 FCFA, soit un taux moyen de réalisation de 31,15%, et en dépenses à 3 648 961 907 FCFA sur une prévision annuelle de 13 016 693 528 FCFA, soit un taux moyen de 28,03%.

« Malgré ce tableau peu reluisant, il est heureux de constater au plan opérationnel que les activités programmées pour l’année 2016 ont toutes connu un début d’exécution au cours du premier semestre », a déclaré le PDG Cheick Hamed Sanogo.

Pour lui, dans le secteur de l’énergie domestique, malgré un manque de financement sur ce volet, 61.756 foyers ont été améliorés pour une prévision annuelle de 100.000. Ainsi que 3724 réchauds à gaz, 6806 tonnes de gaz butane pour une prévision annuelle de 15 925 tonnes, 44 604 Lampes Basse Consommation (LBC) ont été distribuées pour une prévision annuelle de 100 000. Tandis que 71 Rafraîchisseurs d’Air par Evaporation (RAE) ont été réalisés pour une prévision annuelle de 100.

S’agissant de l’électrification rurale, M. Sanogo a annoncé l’achèvement de l’ensemble des travaux des 14 localités du financement de la KfW (Banque Allemande) dont les réceptions provisoires ont été déjà prononcées et les dernières réceptions définitives prévues pour Décembre 2016.

Selon lui, le raccordement de nouveaux clients aux mini réseaux et l’installation de kits solaires individuels dans le cadre du financement GPOBA donnent déjà des résultats avec l’installation de 1 128kits solaires, faisant passer de 78 006 à 79 134, le nombre d’abonnés en électricité en milieu rural au 30 Juin 2016.

A ses dires, à la date du 30 Juin 2016, plusieurs marchés de travaux, de fournitures et de biens ont été soit lancés voire complètement réalisés. Il s’agit entre autres, de l’étude de faisabilité avec la validation du rapport et l’élaboration des Dossiers d’Appel d’Offres (DAO) de 19 centrales hybrides, l’audit externe des comptes du projet SHER pour les exercices 2014/2015 dont le rapport a été transmis à la Banque Mondiale, la finalisation de l’étude de ciblage des écoles et centres sociocommunautaires, l’acquisition de divers mobiliers et équipements pour le compte de l’Agence.

L’AMADER a ainsi bénéficié de l’accompagnement d’un consultant de la Banque Mondiale pour la tenue d’un atelier de concertation des parties prenantes au mois de Mai 2016 à Bamako. L’atelier a d’ailleurs enregistré une forte participation des différents acteurs.

A titre de rappel, suite à la visite du président de la République Ibrahim Boubacar Keita dans la région de Ségou en Décembre 2015, des engagements avaient été pris pour la mise en œuvre des dites mesures dans les meilleurs délais.

Moussa S. Diaby (Stagiaire)

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here