Election législative partielle à Baraouéli: L’Adema remporte le siège, l’URD dénonce !

L’Union pour la République et la Démocratie (URD) a animé un point de presse le mercredi 10 août à son siège à Badalabougou. Le but était de donner à la presse des informations sur l’élection législative partielle du 17 juillet dernier dans la région de Ségou, cercle de Baraouéli. Ce point de presse était animé par le professeur Salikou Sanogo, en présence d’autres membres du parti, Maître Demba Diallo, Honorable Mody N’Diaye ainsi que Honorable Mamadou Hawa Gassama Diaby.
Après la tenue l’élection législative du 17 juillet dernier à Baraouéli qui a vu la compétition de 10 partis politiques, le Pr Salikou Sanogo explique que l’URD s’est prononcée devant les hommes de media pour donner ses analyses et son point de vue à propos du scrutin.
Selon lui, au premier tour, aucun candidat n’ayant obtenu la majorité, bien que l’URD venait en première position avec 11139 voix, soit 28,74%, suivie de l’Adema-PASJ avec 8342 voix, soit 21,52% des voix, venait en 3ème position le RPM 6937 voix, soit 17,89% et le parti de Cheick Modibo Diarra qui occupait la dernière position. Cette élection a mobilisé 39633 votants avec un taux de participation de 42,71% au premier tour contre 42,07% au second tour.
Le second tour s’est déroulé le 7 août pour départager les candidats de l’URD et ADEMA PASJ avec la victoire finale de l’ADEMA PASJ qui a obtenu 20747 voix, soit 54,34% et l’URD avec 17435 voix soit 45,66 %. Une victoire que l’URD ne conteste nullement pas même si le conférencier évoque un certain trafic d’influence aisément constaté de la part du Gouvernement.
Mais ce qui le plus intéressant et le moins incontestable pour le Pr Salikou Sanogo et ses camarades c’est de constater la montée de la cote de la popularité du parti de l’URD, bien que le souhait de tout candidat consiste à remporter la victoire.
Selon le Pr Sanogo, depuis un certain temps, l’URD gagne du terrain en comparaison de son précédent résultat à la présidentielle de 2013 qui était de 28% avec 45% pour les législatives récemment à Baraouéli. C’est dans cette optique que Maître Demba Diallo a évoqué que le résultat du vote constitue un moyen pour jauger la popularité du parti. Il ajoute aussi qu’individuellement, l’URD est incontestablement la première formation politique du Mali. Les tentatives d’intimidation et d’incitation n’ont pas empêché la montée du parti.
Quant à Honorable Mamadou Hawa Gassama Diaby, il a souligné le dynamisme politique du parti, en énumérant tout son parcours pour les 4 élections législatives survenues à travers le pays et dans le district de Bamako, principalement en commune V après l’élection présidentielle de 2013. Il estime que l’URD a été présente sans exception dans toutes les élections législatives, à commencer par Yorosso, Ménaka, la commune V et enfin récemment le 17 juillet à Baraouéli.

Boureïma Tembely
Source: La Boussole

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here