Finale de la Coupe du Mali de football : Le hooliganisme évité de justesse par les agents de sécurité

La finale de la  56ème édition de la Coupe du Mali de football  jouée le samedi dernier au Stade Modibo Keita  a été remportée par les Onze créateurs de Niaréla qui l’emportent par 7 tirs au but à 6 face à la redoutable équipe de l’USFAS. C’était sous la haute présidence du président de la République, Ibrahim Boubacar Keita en présence de son épouse Keita Aminata Maiga, du Premier ministre Modibo Keita, du ministre de la Défense et des Anciens Combattants Tiéman Hubert Coulibaly, du ministre des Sports Housseini Amion Guindo, du président de l’Assemblée Nationale Issaka Sidibé et du président de la Fédération Malienne de Football Boubacar Baba Diarra.

Le weekend a été marqué par la 56ème édition de la finale de la coupe du Mali de football ayant opposé l’Union Sportive des Forces Armées et de Sécurité (USFAS) aux Onze créateurs de Niaréla. Une finale qui a tenu  toutes ses promesses entre les militaires qui courent toujours derrière un premier sacre et les Onze créateurs qui voulaient éviter le scénario de l’édition dernière  ayant perdu la finale in extremis face au Stade Malien de Bamako. Un scénario qui voulait se répéter,  puisque  dans les arrêts de jeu,  Moussa Diallo  avait la balle de la victoire au bout des souliers. Mais l’attaquant de l’USFAS qui ne savait pas sur quel pied danser est contré par  le portier des Onze créateurs  qui lui chipa le ballon. Après donc trois matchs de 120 minutes où  c’est toujours les militaires qui prenaient le dessus sur leurs adversaires en coupe du Mali, ils ne réussirent pas cette fois-ci face aux Onze créateurs de Niaréla. Les finalistes malheureux de l’année dernière  l’emportent  par 7 tirs au but à 6, savourant ainsi leur deuxième trophée de la coupe du Mali de football.

Du côté de l’USFAS, le capitaine Ibrahima Diabaté et ses camarades, notamment l’excellent gardien de but Komandjan Keita, Chiaka Dembélé, Moussa Touré et autre Moussa Doumbia devraient encore patienter pour soulever le trophée d’une coupe du Mali.

En tous cas, le public du stade Modibo Keita s’est bien  régalé d’une bonne finale de la coupe du Mali de football qui a mobilisé le Mali dans son ensemble  de Kayes à Kidal. Tous les présidents des ligues de football de Kayes  à Kidal et du District de Bamako étaient   présents à cette belle finale.

L’un des temps forts de cette 56ème édition de la Coupe du Mali de football a été la remise d’une plaquette en or au président de la République Ibrahim Boubacar Keita par le président de la FEMAFOOT Boubacar Baba Diarra, cela en reconnaissance des efforts inlassables du président de la République pour le développement de notre sport roi. L’épouse du président de la République Keita Aminata Maiga, le Premier ministre Modibo Keita, le président de l’Assemblée nationale Issiaka Sidibé ainsi que le ministre des Sports Housseini Amion Guindo ont chacun reçu leurs plaquettes en or  de la part du président de la FEMAFOOT.

Cette 56ème édition de la finale de la coupe du Mali entre l’USFAS et les Onze créateurs a cependant été un peu perturbée au niveau de la tribune d’honneur  par l’attitude d’un groupe de supporters qui proféraient des injures à l’égard du président de la FEMAFOOT Boubacar Baba Diarra au moment même où  celui-ci marchait côte à côte avec le président de la République Ibrahim Boubacar Keita. Ce groupe de supporters  qui a commencé à semer le trouble en présence des plus hautes autorités dont le président de la République Ibrahim Boubacar Keita et de son épouse Keita Aminata Maiga, du Premier ministre Modibo Keita, du président de l’Assemblée Nationale Issiaka Sidibé, du ministre de la Défense Tièman Hubert Coulibaly, du ministre des Sports Housseini Amion Guindo  a vite été encerclé puis évacué  par les agents de la police sous un tonnerre d’applaudissements  tant au  niveau de la loge officielle que dans les tribunes. C’est dire que nos plus hautes autorités doivent  à présent  trouver une solution au problème de la violence  qui n’honore en rien le football malien  qui est en train de réaliser des prouesses sur l’échiquier continental voir international.

                                                                                                                                     Almihidi  Touré

================

Finale de la  coupe du Mali des dames

L’AS Mandé  conserve sa couronne

La 5ème édition  de la finale de la Coupe du Mali de football jouée le samedi dernier au Stade Modibo Keita a été remportée par l’AS Mandé de la Commune 4 qui a battu 3 buts à 0 l’USFAS.

Pour soulever de nouveau ce trophée  de la Coupe du Mali de football, l’AS Mandé n’a  attendu que la 9ème minute pour ouvrir le score par l’intermédiaire de l’inévitable Nènè Awa Konté. Elle qui s’était signalée dès la 2ème minute en échouant sur la gardienne de l’USFAS Fatoumata Karentao. La guinéenne  servie sur un plateau d’argent par Fatoumata Diarra marque à la 38ème minute  le deuxième but, puis à la 74ème minute servie par Bassira Touré elle marque le troisième but des Mandekas. Auteur du triplé, c’est sans surprise qu’elle sera désignée meilleure joueuse en empochant un chèque géant de 500 000 F CFA.

Vainqueur de l’édition précédente, l’AS Mandé  conserve ainsi  sa couronne pour la quatrième fois consécutive.

L’objectif de l’AS Mandé  c’est de remporter toutes les compétitions qui se présentent à elle que ça soit sur le plan national ou continental, notamment le tournoi du Burkina Faso  qui pointe à l’horizon.

Réactions

Bassira Touré, attaquante de l’AS Mandé : « Tout ce que je peux dire, c’est qu’on a fait une bonne préparation, on est restée solidaire et on a respecté les consignes de l’entraîneur.  Je dédie cette victoire à ma mère Fanta Keita. »

Nènè  Hawa Konté,  attaquante de l’AS Mandé : « Je suis très contente de remporter cette nouvelle coupe. Si j’ai réussi à marquer 3 buts c’est grâce à mes camarades que je remercie infiniment. Il n’ya aucun secret si ce n’est que l’entraînement. Je remercie mon entraîneur et dédie ce trophée au président de l’AS Mandé Boubacar Thiam. »

Tiémoko Traoré, coach de l’AS Mandé : «L’USFAS étant une équipe physique, on a mis un système de jeu technique et  tactique qui consistait à éviter les contacts et les duels pour n’exploiter que les passes en profondeur. Je dédie cette victoire à tous ceux qui sont tombés sur le champ de bataille, principalement les porteurs d’uniforme, à l’AS Police qui nous  a beaucoup aidés  et à tous les amoureux du foot  féminin. »

Labass Sogoré, coach de l’USFAS « Effectivement on a joué et réellement on n’a pas gagné, ce n’est que ça. Le football c’est ça, il faut un vainqueur et un vaincu. L’AS Mandé mérite sa victoire. Elles étaient plus fortes que nous aujourd’hui. L’USFAS n’a pas démérité, vu le nombre de blessées qu’on a, on est parvenu à jouer la finale. Je suis réellement content de mes enfants. »

                                                                Propos recueillis par Almihidi  Touré


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here