Finale de la Coupe du Mali de football: Le hooliganisme évité de justesse par les agents de sécurité

163

La finale de la 56ème édition de la Coupe du Mali de football jouée le samedi dernier au Stade Modibo Keita a été remportée par les Onze créateurs de Niaréla qui l’emportent par 7 tirs au but à 6 face à la redoutable équipe de l’USFAS. C’était sous la haute présidence du président de la République, Ibrahim Boubacar Keita en présence de son épouse Keita Aminata Maiga, du Premier ministre Modibo Keita, du ministre de la Défense et des Anciens Combattants Tiéman Hubert Coulibaly, du ministre des Sports Housseini Amion Guindo, du président de l’Assemblée Nationale Issaka Sidibé et du président de la Fédération Malienne de Football Boubacar Baba Diarra.
Le weekend a été marqué par la 56ème édition de la finale de la coupe du Mali de football ayant opposé l’Union Sportive des Forces Armées et de Sécurité (USFAS) aux Onze créateurs de Niaréla. Une finale qui a tenu toutes ses promesses entre les militaires qui courent toujours derrière un premier sacre et les Onze créateurs qui voulaient éviter le scénario de l’édition dernière ayant perdu la finale in extremis face au Stade Malien de Bamako. Un scénario qui voulait se répéter, puisque dans les arrêts de jeu, Moussa Diallo avait la balle de la victoire au bout des souliers. Mais l’attaquant de l’USFAS qui ne savait pas sur quel pied danser est contré par le portier des Onze créateurs qui lui chipa le ballon. Après donc trois matchs de 120 minutes où c’est toujours les militaires qui prenaient le dessus sur leurs adversaires en coupe du Mali, ils ne réussirent pas cette fois-ci face aux Onze créateurs de Niaréla. Les finalistes malheureux de l’année dernière l’emportent par 7 tirs au but à 6, savourant ainsi leur deuxième trophée de la coupe du Mali de football.

Du côté de l’USFAS, le capitaine Ibrahima Diabaté et ses camarades, notamment l’excellent gardien de but Komandjan Keita, Chiaka Dembélé, Moussa Touré et autre Moussa Doumbia devraient encore patienter pour soulever le trophée d’une coupe du Mali.

En tous cas, le public du stade Modibo Keita s’est bien régalé d’une bonne finale de la coupe du Mali de football qui a mobilisé le Mali dans son ensemble de Kayes à Kidal. Tous les présidents des ligues de football de Kayes à Kidal et du District de Bamako étaient présents à cette belle finale.

L’un des temps forts de cette 56ème édition de la Coupe du Mali de football a été la remise d’une plaquette en or au président de la République Ibrahim Boubacar Keita par le président de la FEMAFOOT Boubacar Baba Diarra, cela en reconnaissance des efforts inlassables du président de la République pour le développement de notre sport roi. L’épouse du président de la République Keita Aminata Maiga, le Premier ministre Modibo Keita, le président de l’Assemblée nationale Issiaka Sidibé ainsi que le ministre des Sports Housseini Amion Guindo ont chacun reçu leurs plaquettes en or de la part du président de la FEMAFOOT.

Cette 56ème édition de la finale de la coupe du Mali entre l’USFAS et les Onze créateurs a cependant été un peu perturbée au niveau de la tribune d’honneur par l’attitude d’un groupe de supporters qui proféraient des injures à l’égard du président de la FEMAFOOT Boubacar Baba Diarra au moment même où celui-ci marchait côte à côte avec le président de la République Ibrahim Boubacar Keita. Ce groupe de supporters qui a commencé à semer le trouble en présence des plus hautes autorités dont le président de la République Ibrahim Boubacar Keita et de son épouse Keita Aminata Maiga, du Premier ministre Modibo Keita, du président de l’Assemblée Nationale Issiaka Sidibé, du ministre de la Défense Tièman Hubert Coulibaly, du ministre des Sports Housseini Amion Guindo a vite été encerclé puis évacué par les agents de la police sous un tonnerre d’applaudissements tant au niveau de la loge officielle que dans les tribunes. C’est dire que nos plus hautes autorités doivent à présent trouver une solution au problème de la violence qui n’honore en rien le football malien qui est en train de réaliser des prouesses sur l’échiquier continental voir international.

Almihidi Touré

Source: Tjikan

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here