La diaspora malienne divisée : Habib Sylla (haut conseil des maliens de l’extérieur) monte au créneau

Le Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur (HCME) a tenu une conférence de presse importante le lundi 08 Août dernier, dans la salle de conférence du département des Maliens de l’Extérieur. Elle s’est déroulée en présence du ministre du tutelle, Dr Abdramane Sylla, son staff et celui du HCME de Bamako. Elle a été organisée parce que “depuis quelque temps, le HCME et son président Habib Sylla sont l’objet d’attaques systématiques dans la presse, de la part de personnes qui n’ont ni la qualité, ni la légitimité, encore moins le sens moral nécessaire pour parler au nom de la Diaspora malienne”, de source bien informée. Il voulait parler du Haut Conseil de la Diaspora Malienne de Haïdara.

A l’entame, le principal conférencier, Habib Sylla, président du HCME a donné des informations aux hommes de médias sur la vie de HCME, quelques réalisations, ses actions dans les pays d’accueil, au plan national, dans le cadre du partenariat, etc.
Il a rappelé que depuis sa création, le 11novembre 1991, sur recommandation de la conférence nationale, le HCME est et demeure l’organisation faîtière représentative de toute la diaspora malienne sans exclusive. Il dispose de 64 démembrements appelés Conseils de Base des Maliens de l’Extérieur (CBME) dans soixante quatre pays, à travers le monde.

« Ces structures ouvertes, diverses, sont l’émanation de toutes les formes d’associations au niveau local, sur lesquelles le HCME s’appuie dans la gestion des Maliens établis à l’extérieur », a expliqué le conférencier Habib Sylla. Il a ajouté que le HCME est reconnu d’utilité publique au Mali et ses démembrements sont considérés dans le pays d’accueil comme les seules structures représentatives de la diaspora.
Le HCME connaît bien sa mission, qui est de rassembler tous les Maliens de l’extérieur de façon inclusive, promouvoir leur bien-être et s’assurer de leur implication dans le processus de développement économique, social et culturel du Mali, a t-il souligné. Il a ensuite fait un petit rappel des principaux axes d’intervention du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur.
Selon lui, le HCME entend donc tenir son rôle de représentant de la Diaspora malienne comme par le passé, en travaillant sans relâche avec les institutions, les partenaires au développement et tous les autres acteurs de la société civile, dans le strict respect du statut et du rang respectif de chaque acteur.
Habib Sylla, président du HCME, Chevalier de l’Ordre National du Mali, a rassuré l’opinion nationale et internationale que la création d’une nouvelle association, dans les circonstances floues et pour des motivations obscures, animée par des personnes dont les Maliens ne se souviennent pas d’un quelconque apport positif, ne saurait en quoi que ce soit les détourner de leur mission.
Le HCME a le soutien sans faille du département de tutelle, à en croire le ministre. “Si une autre association se permet de parler au nom des Maliens de l’Extérieur ça serait une imposture », a laissé entendre Habib Sylla. Il n’y a pas de confusion à faire, a-t-il martelé.
Quant au ministre, Dr Abdramane Sylla, il a éclairé les lanternes de l’assistance sur beaucoup de rumeurs, notamment la situation des Maliens rapatriés en Mauritanie et sur l’Ambassadeur malien résidant en Algérie.
Youssouf KONATE

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here