Le président de l’URTEL exige la libération immédiate de Ras Bath

L’interpellation dans la nuit du lundi, l’animateur, chroniqueur ou activiste social, Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath qui séjourne au camp 1 de la gendarmerie du district de Bamako, enflamme les débats et les réseaux sociaux au Mali. L’information de son arrestation circule en ville comme une trainée de poudre.

Après son arrestation, ses fans ont manifesté leur mécontentement en brulant des pneus sur la route présidentielle de Djicoroni Para à Sebenicoro. Ce mardi 16 août à la maison de la presse, Bandiougou Danté président de l`Union des Radios et Télévisions Libres du Mali (URTEL)a saisi l’occasion de la visite du ministre de l’économie numérique, de l’information et de la communication, porte parole du gouvernement, Mountaga Tall pour exiger la libération immédiate de Ras Bath, le célèbre activiste social. « Au nom du principe de la liberté d’expression démocratique nous demandons la liberté de Ras Bath en tant que membre du personnel de la radio Maliba FM », a t-il déclaré.

Dans le même sens Sambi Touré, directeur de publication du quotidien Info Matin, non moins président du groupement patronal de la presse, a ajouté que cette arrestation ne fait pas honneur au monde de la presse. En réaction le ministre Mountaga Tall a affirmé ne pas savoir le fonds du dossier de cette interpellation. Toutefois, il a rassuré qu’en tant que acteur du mouvement démocratique, qu’il ne fera aucun frein à la liberté d’expression. « Il sera plutôt renforcée et consolidée sous mon leadership ».

Une occasion pour les présidents des organisations de la presse d’évoquer d’autres problèmes auxquels la presse est confrontée. Il s’agit entre autres de l’augmentation de l’aide à la presse, la formation des journalistes, l’ouverture de l’école du journalisme et bien d’autres choses.

M L Fofana

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here