30 Milliards dans les escarcelles des fonctionnaires fictifs Qui bloque l’application des mesures répréhensibles ?

30 milliard de FCFA de perte, de manque à gagner, c’est la somme qui prend la direction des 13000 fonctionnaires fictifs de l’Etat chaque année. Malgré des mesures prises, l’Etat n’arrête pas de saigner.
2O octobre 2014, bientôt deux ans que le Ministère du Travail, de la Fonction Publique et de la Reforme de l’Etat, chargé des Relations avec les institutions s’était lancé dans une grande opération de recensement des fonctionnaires fictifs qui font perdre à l’Etat malien des dizaines de milliards de FCFA. Laquelle opération a consisté à identifier les travailleurs qui profitent de l’Etat, notamment les fonctionnaires civils, militaires, contractuels de l’Etat et ceux des collectivités territoriales.
A la surprise générale, le Rapport du contrôle physique des agents de l’Etat publié en 2015 et discuté le mardi passé lors du conseil de Cabinet à la primature, révèle des milliers d’agents fictifs ou en situation irrégulière et des centaines de cas d’erreurs. Mme Racky Talla a indiqué qu’au moins 13000 personnes fictives ont été découvertes.
Les mesures prises pour mettre un terme à cette situation n’ont pas eu l’effet escompté. L’Etat continue de saigner à cause de ces milliards qui prennent annuellement la direction des poches de certains agents véreux. Le blocage des salaires ne doit plus constituer en effet la solution au problème. Car certains continuent de percevoir leur pécule sur le budget de l’Etat sans être inquiété. Autant comprendre que des « gros bras » empêchent l’application des mesures prises.
Il est temps que le gouvernement s’assume. Ces dizaines de milliards peuvent servir à financer des projets agricoles ou de micro-finances pour soulager les souffrances des populations.
Dieumerci AKPITISON

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here