A Gao et Ménaka, la MINUSMA et ses partenaires lancent le ‘’Podium de la Paix ‘’

Le Conseil regional des jeunes de Gao et le Collectif des rappeurs ‘’Haut-Parleurs’’ des cercles d’Ansongo, Bourem, Gao et de la région de Ménaka ont mis à profit les vacances scolaires pour lancer ce mardi 16 aout l’atelier de formation des jeunes sur l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger. L’activité est relative à l’exécution du projet ‘’Podium de la Paix’’, un concours national de rap et de slam pour tous les artistes en herbe du Mali qui devront chanter sur la paix, la réconciliation et la responsabilité de la jeunesse dans la mise en œuvre de l’Accord.
L’atelier vise donc à préparer ces jeunes à s’approprier du contenu de l’Accord et d’autres modules connexes. « Vous n’avez pas besoin d’armes pour faire quoi que ce soit car vous avez déjà une arme que personne ne peut vous enlever, et cette arme c’est votre talent. Vous avez les mots, utilisez ces mots, les bons mots pour sensibiliser les autres. Utilisez ces bons mots pour que la paix soit contagieuse. Essayons de faire de ce projet « Podium de la Paix » une action contagieuse qui rassemble tout le monde, unis pour aller vers le processus de paix et vers la mise en œuvre de l’accord. C’est un cadre dans lequel nous nous retrouvons pour une paix durable » a lancé Samantha Buonvino, responsable de la Section régionale de l’information publique et de la communication de la MINUSMA.
Des spectacles vivants pour véhiculer des messages de paix
Le rapp et le slam sont généralement appréciés par les jeunes qui, regroupés au sein d’un collectif baptisé ‘’Haut-Parleurs’’, vont s’immerger dans cet univers et seront chargés de mobiliser les rappeurs et slameurs en herbe des régions de Gao et Ménaka à s’inscrire au concours., Le but est de participer, avec la collaboration du Conseil régional et de ses démembrements, aux phases éliminatoires qui doivent se tenir dans chaque cercle. Pour renforcer la mobilisation effectuée par les ‘’Haut-parleurs’’. Des spots publicitaires ont commencé à être diffusés sur certaines radios. « Les jeunes ont pris cette initiative ‘’Podium de la Paix ’’ et ont bénéficié du soutien du Conseil régional de la jeunesse. La MINUSMA a apporté son soutien technique et financier et nous voici devant le résultat recherché. C’est extraordinaire ! Si nous travaillons à multiplier ce genre d’initiative, c’est sûr que nous puissions faire de bonnes choses dans les jours à venir » a estimé Boubacar Maiga, membre du Conseil régional de la jeunesse de Gao.

Au-delà de la sensibilisation sur le contenu de l’Accord, les jeunes ont aussi été informés sur la résolution 2295 (2016) qui confirme le nouveau mandat de la MINUSMA, la résolution 2250 (2015) du Conseil de Sécurité sur la jeunesse, la paix et la sécurité. « Cette formation vous permettra, nous le souhaitons, de mieux comprendre le contenu de l’Accord, les évolutions dans le cadre de sa mise en œuvre et surtout de pouvoir vous y situer efficacement, car le Mali, un Mali uni, en paix et prospérité est ce qui est de votre droit et devoir. La formation sera aussi une occasion pour mieux comprendre le mandat de la MINUSMA, car nous sommes ici avec vous et nous devons marcher ensemble, main dans la main, pour aboutir à une paix durable au Mali » a dit M. Mohamed El-Amine SOUEF, Chef du bureau régional de la MINUSMA à Gao. Les différents modules ont été animés par l’équipe de la Section de l’Information publique, celles des Affaires politiques et des Affaires civiles de la MINUSMA ainsi que des membres du Conseil régional de la jeunesse de Gao. Les sections DDR, Droits de l’Homme, Police et Force de la MINUSMA étaient également représentées en vue d’apporter des réponses aux différentes questions des jeunes.

Dans les jours à venir, les villes de Bourem, Ansongo, Ménaka et Gao organiseront chacune leur ‘’Podium de la Paix’’ à travers lesquels seront repérés les meilleurs de chaque localité qui se retrouveront à Gao pour une finale prévue le 21 septembre, journée internationale de la paix. De même qu’a Gao comme à Ménaka, le ‘’Podium de la Paix’’ sera organisé dans d’autres régions du Nord du Mali et le district de Bamako, en collaboration avec les organisations de jeunes. Une finale sera également organisée dans chacun des chefs-lieux le 21 septembre. Il s’agit du point de départ d’une action de sensibilisation, avec comme point d’orgue la participation des jeunes à la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation.

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here