Consommation: Onap : des mesures de diminution du prix des carburants

A la 32e session du conseil d’administration de l’Office national des produits pétroliers (Onap), le 11 août 2016, des mesures ont été prises pour la diminution des prélèvements fiscaux et la baisse des prix à la pompe.
La représentante du ministre de l’Economie et des Finances, Mme Sidibé Zamilatou Cissé, a présidé jeudi dernier la 32e session ordinaire du conseil d’administration de l’Onap, au siège de la direction. C’était en présence du directeur général de l’Onap, Soumana Mory Coulibaly, et des administrateurs.
Le conseil a analysé le rapport d’activités 2015, le projet des activités et du budget 2016. Le directeur de l’Onap, Soumana Mory Coulibaly, a salué les efforts consentis par l’Etat, car malgré le fléchissement des cours mondiaux du pétrole au cours du dernier semestre de l’année dernière, qui ont augmenté en moyenne de 24 % de janvier à juin 2016, le Mali a pu s’en sortir.
S’agissant des données, la représentante du ministre de l’Economie et des Finances a expliqué que le budget de l’Onap en tant qu’établissement public à caractère administratif (EPA) est constitué de la subvention du budget de l’Etat à hauteur de 95 %, or ceci est contraire à l’esprit et aux dispositions des textes relatifs à la création et à la gestion des EPA.
Elle a annoncé des tendances baissières qui ont été mises à profit pour diminuer les prix à la pompe et améliorer les marges des opérateurs pétroliers. Ces mesures se poursuivront pour le développement du sous-secteur des hydrocarbures la préservation du pouvoir d’achat des consommateurs. "En plus des ces mesures, il devient indispensable d’envisager d’autres réformes pour sécuriser davantage l’approvisionnement du pays en produits pétroliers tout en préservant le pouvoir d’achat des consommateurs", a indiqué Mme Sidibé.
Elle a invité l’ensemble des acteurs à une analyse constructive des dits documents pour qu’à la fin des travaux des recommandations et décisions appropriées soient prises pour un développement durable du sous-secteur des hydrocarbures et pour permettre à l’Onap de remplir pleinement sa mission.
Nia Dialla Kéita

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here