Journées africaines: Décentralisation et développement local : les défis et enjeux revisités

Une rencontre de réflexions et d’échanges sur les défis et les enjeux de la décentralisation dans notre pays a émaillé mercredi dernier la Journée africaine de la décentralisation et du développement local.
Le 10 août au Centre de formation des collectivités territoriales, le ministre de la Décentralisation et de la Réforme de l’Etat, Mohamed Ag Erlaf, a affirmé que la Journée africaine de la décentralisation et du développement local est un engagement des Etats membres de l’Union africaine à promouvoir les valeurs et les principes de la décentralisation, de la gouvernance locale et du développement local en Afrique comme préalable à l’amélioration des conditions de vie de l’ensemble des peuples du continent africain.
Selon lui, la mise en œuvre de la décentralisation a permis d’atteindre des résultats positifs en terme de participation des acteurs locaux à la gestion des affaires locales, d’amélioration de la couverture du territoire national en infrastructure (écoles, centre de santé, pistes rurales et point d’eau, etc.
A ceux-ci s’ajoutent le renforcement du cadre de juridique et institutionnel assurant l’implantation forte et irréversible des collectivités territoriales dans le passage institutionnel malien et la définition des orientations politiques de la décentralisation formalisée à travers des documents cadre de politique nationale de la décentralisation (DCPND).
Le ministre Ag Erlaf a invité les participants à approfondir leur réflexion afin que sortent des débats des recommandations et suggestions permettant aux citoyens en général et à la femme en particulier, d’assurer pleinement son épanouissement et sa pleine participation au processus de prise de décision.
Une visite guidée des locaux du Centre de formation des collectivités territoriales a permis aux participants de découvrir davantage le CFCT. Le menu de la journée a été renforcé par l’animation de deux tables rondes sur "l’équité, la promotion du genre et l’autonomisation des femmes" et "la régionalisation au Mali : un renforcement des capacités des collectivités territoriales".
Instaurée en 2012 par les chefs d’Etats africains et de gouvernements lors du 18e sommet à Addis-Abeba en Ethiopie, la Journée africaine de la décentralisation et du développement local vise à promouvoir la décentralisation, la gouvernance locale et la participation des citoyens et des groupes sociaux dans la définition et la mise en œuvre des politiques de développement. Elle offre l’opportunité aux peuples africains d’échanger sur les défis majeurs auxquels sont confrontés leurs Etats dans la mise en œuvre de la décentralisation et du développement local.

Sabeleh Dembélé

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here