Koulikoro : Campagne de navigation-2016 : neuf mois de vaches grasses à la Comanav

Le ministère de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement a lancé hier à Koulikoro la campagne de navigation 2016-2017 pour neuf mois. C’était sur les berges du siège de la Compagnie malienne de navigation (Comanav).

Mardi, trois ministres de la République, sous la houlette du ministre de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement, Mme Traoré Seynabou Diop,  ont fait le déplacement dans la Capitale de Méguétan  pour magnifier le moment solennel qui consacre le lancement officiel de la saison 2016-2017 de navigation sur le fleuve Niger, poumon de l’économie et cordon ombilical entre les régions du Nord et du Sud du Mali.

Le directeur par intérim de la Comanav, Sory Ibrahim Kéita, a rappelé les canaux navigables de la Comanav : Bamako-Guinée, Kayes-Sénégal et Koulikoro-Gao (seul exploité). Il a déploré la vétusté de l’équipement, certains sont vieux de 48 ans. S’y ajoutent  les difficultés de navigation sur les fleuves (notamment le fleuve Niger), financière et institutionnelle faisant allusion à l’occupation illicite des domaines de la Comanav par des particuliers. Il a sollicité l’appui du gouvernement à travers l’exonération de certains intrants dont l’hydrocarbure.

M. Kéita a salué l’intérêt que le chef de l’Etat accorde à sa compagnie à travers le projet de dragage du fleuve Niger et l’engagement du METD pour faire renaître la Comanav de ses cendres.

Il a évoqué l’acquisition l’année dernière de deux bateaux baptisés au nom de l’ancien président de la République Modibo Kéita et le symbole de la résistance Touareg  au Mali Firhoun. Des navires ultramodernes de croisière de 60 places chacun.

Le METD, Mme Traoré Seynabou Diop, a salué la présence de ses homologues du Tourisme et de l’Artisanat, Nina Walett Intallou, et Sambel Bana Diallo, ministre  de l’Aménagement du Territoire  et de la Population à ses côtés pour le lancement de cette campagne de navigation sachant que le transport fluvial de par sa vocation constitue une belle opportunité pour la promotion du tourisme intérieur, de l’artisanat local et de la diversité socioculturelle.

Elle a rappelé l’utilité de la Comanav, qui commençait jadis sa campagne de navigation en juillet pour la terminer en mars de l’année suivante, soit neuf mois de navigation, transportait des dizaines de milliers de tonnes de fret et de passagers. Cette société, qui constitue le cordon ombilical reliant le Sud et le Nord de notre pays, un facteur de brassage culturel, est un acteur incontesté du  désenclavement de notre pays surtout dans sa partie septentrionale.

De nos jours, a souligné Mme le ministre, la Comanav est confrontée à d’énormes difficultés comme l’agression du fleuve Niger, l’inadaptation de la flotte et l’insuffisance, voire l’absence d’investissement pour le développement de l’activité de transport fluvial.

A l’en croire, le développement du sous-secteur transport fluvial figure parmi les priorités de son département et qui s’inscrit en droite ligne de la vision du président de la République Ibrahim Boubacar Kéita qui a pris l’engagement d’accroitre la compétitivité globale de l’économie en mettant  en œuvre une combinaison d’actions visant à développer les infrastructures et à renforcer les capacités  de certains secteurs clés pour l’accélération de la croissance.

Pour permettre à la Comanav de survivre, il est envisagé entre autres actions : le dragage du fleuve Niger, la poursuite du renouvellement de la flotte, la mise en œuvre du code fluvial, l’affectation à la Comanav des titres de propriété des terrains qu’elle occupe dans les différentes localités, ainsi que la prise en charge des dommages causés au patrimoine de la Comanav pendant la crise sécuritaire au nord de notre pays.

Le METD a invité à la cessation des hostilités au nord  où la Comanav tire 80%  de son chiffre d’affaires. Mme Traoré a rendu un vibrant hommage aux forces de défense et de sécurité pour leur appui et leur accompagnement  dans la sécurisation des convois, ainsi qu’au personnel de la Comanav dans l’accomplissement de leurs missions. Elle a invité la clientèle à faire confiance  à la société à reprendre goût  en voyageant en bateau pour découvrir davantage le Mali profond, ses dunes, son artisanat et sa culture.

Le lancement a été émaillé d’une croisière sur le fleuve Niger à bord du bateau Modibo Kéita.

La cérémonie a enregistré la présence du gouverneur de la région, El hadj Sékou Coulibaly et le président de la commission des travaux publics et des transports de l’Assemblée nationale.

Ousmane Daou

 


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here