Mali-Namibie : Concrétiser l’amitié et la solidarité

Au deuxième jour de sa visite dans la capitale namibienne, le Premier ministre Modibo Keita a été reçu hier après-midi par le président namibien Hage Geingob. Au palais présidentiel, perché sur une colline, les deux personnalités ont parlé des liens d’amitié entre nos deux pays et surtout de la nécessité de persévérer dans le rapprochement des pays d’Afrique.
Modibo Keita était porteur d’un message du président Keita à son homologue namibien. Le chef du gouvernement dira à son hôte que le Mali a encore besoin du soutien des États africains pour mettre les forces armées et de sécurité en état d’assurer la sécurité sur l’ensemble de son territoire. Au-delà du handicap de la distance et de la barrière linguistique avec ce pays d’Afrique australe, il est plus que nécessaire de donner un coup d’accélérateur à la coopération sud-sud, analysera-t-il, ajoutant que « la volonté politique n’a pas de langue ».
En réponse, le président namibien a indiqué que le Mali est un pays frère et ami. Hage Geingob, qui a gardé un bon souvenir de sa visite à Tombouctou, s’est dit admiratif de la générosité malienne. Le chef de l’État namibien a ensuite rappelé que son pays est le fruit de la solidarité et de l’engagement africains. « Le nom que vous portez me rappelle le père de l’indépendance du Mali, qui, avec d’autres grandes figures, a su donner une dignité à l’Afrique », a souligné Hage Geingob. Pour lui, le défi après l’indépendance est de s’attaquer aux questions de développement. Or, le développement nécessite un environnement sans heurts. La transition était toute trouvée pour dire tout son soutien à notre pays en matière de sécurité.
Sur le plan de la coopération entre les deux pays, le président namibien a réitèré son soutien sans faille à son « frère Keita » dans le combat pour la paix et la stabilité dans notre pays. Avant de prendre congé de son hôte, le Premier ministre a promis de transmettre fidèlement le message au chef de l’Etat. A l’issue de l’audience, Modibo Keita a confié à la presse que le message qu’il a remis au président namibien porte sur des remerciements et un appel à renforcer le partenariat. Dans sa missive, Ibrahim Boubacar Keita remercie son frère Hage Geingob pour son soutien inestimable au sein des institutions internationales. Le dernier en date est le soutien de la Namibie dans le cadre du renforcement du mandat de la MINUSMA.
Auparavant, le chef du gouvernement a visité un centre de polissage de diamant situé au cœur de la ville de Windhoek. Le visiteur a vu tout le processus de raffinement de la pierre précieuse. Le diamant namibien est très prisé pour sa qualité. Sur place, le chef du gouvernement malien, impressionné, s’est dit très intéressé par la technologie namibienne en matière d’extraction et de raffinement des pierres préciseuses. Pour lui, « l’espoir est permis » pour l’Afrique.
Après cette visite jugée instructive, Modibo Keita a déposé une gerbe de fleurs au pied du monument des héros de l’indépendance de la Namibie. En fin de journée, le Premier ministre a coprésidé la cérémonie de clôture des travaux de la première grande commission mixte Mali-Namibie. Plusieurs accords et conventions sont d’ores et déjà peaufinés.
Nous y reviendrons.
Envoyé spécial
A. M. CISSE


Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here