Réforme de l’Etat : le district pour une compréhension partagée des autorités intérimaires

74

Pour une bonne compréhension des autorités intérimaires, le ministère de la Décentralisation et de la Réforme de l’Etat a organisé un atelier d’information et de sensibilisation aux populations de Bamako.

La capitale malienne a eu son atelier d’information et de sensibilisation sur les autorités intérimaires. La rencontre s’est tenue hier au gouvernorat du district. Elle a regroupé des représentants des notabilités de la ville, des partis politiques de l’opposition et de la majorité, des organisations de la société, etc. Le chef du département, Mohamed Ag Erlaf, après avoir lancé l’ouverture des travaux de l’atelier, a décidé de participer au débat pour une meilleure précision du sujet.

Le ministre de la Décentralisation et de la Réforme de l’Etat s’est réjoui du bon déroulement des ateliers régionaux d’information et de sensibilisation aux dispositions du code des collectivités territoriales concernant les autorités intérimaires.

“En effet, l’atelier de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao, Taoudéni, Ménaka, ont été tenus. Aujourd’hui, nous tenons celui du district et s’il pait à Dieu dans quelques jours nous tiendrons celui de la région de Kidal qui sera la dernière étape de ces ateliers”, s’est-il félicité.

Il a reconnu des incompréhensions autour de la question “les autorités intérimaires ont fait couler beaucoup d’encre, parfois le questionnement était naturel et bien fondé par manque d’informations ou par déficit de communication, mais parfois aussi, il a été motivé par des raisons purement politiciennes déviant le contexte des autorités intérimaires de leur cadre juridique et de leur cadre approprié”, a-t-il regretté.

Conseiller technique du département, Séni Touré, qui a fait une communication sur “la mise en place des autorités intérimaires dans les collectivités territoriales”, a précisé que cet atelier ambitionne de contribuer à une compréhension partagée des autorités intérimaires. Il permettra aux participants, selon lui, de comprendre ce que c’est que l’autorité intérimaire, les conditions dans lesquelles elles pourront être mises en place dans les collectivités territoriales, leurs attributions, leur durée, les modalités de leurs fonctionnement etc.

En organisant cet atelier l’objectif du département est clair. “Notre ambition c’est d’arriver à une appropriation des autorités intérimaires pour permettre leur mise en place consensuelle”, a précisé M. Touré. Avant de manifester sa satisfaction sur ce qui a été fait. “Des propos que nous avons entendus le début des ateliers régionaux nous rassurent qu’il y a une adhésion. Les incompréhensions ont été enlevées, les autorités intérimaires sont comprises par les acteurs au niveau local”.

Pendant les travaux une autre communication a été faite sur le concept, les enjeux, défis et perspectives de la régionalisation. Il faut noter que cet atelier est organisé par le ministère de la Décentralisation et de la Réforme de l’Etat avec l’accompagnement de l’USAID à travers son programme Accord.

Youssouf Coulibaly

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here