SPORTS: Coupe du Mali : l’AS Mandé et les Onze Créateurs sur le toit

L’AS Mandé et les Onze Créateurs de Niaréla ont remporté les finales de la Coupe du Mali de football en s’imposant respectivement face aux équipes féminine et masculine de l’Usfas (3-0) et (7-6) lors de la séance des tirs au but 0-0 après prolongations. C’était le samedi 13 août dernier au stade Modibo Kéita de Bamako. La cérémonie était présidée par le président de la République, S. E. M. Ibrahim Boubacar Kéita.
A l’issue de la 5e édition de la Coupe du Mali de football féminin disputée le samedi 13 août dernier, l'AS Mandé s'est logiquement imposée à l'Usfas sur le score de 3 buts à 0. Meilleure buteuse de la Ligue 1 féminine (26 buts) et de la Coupe du Mali également (9 réalisations), l'attaquante Bassira Touré a laissé le soin à Hawa Néné Konté lors de cette finale de corriger les Usfasiennes.
Malgré la perte de la finale de l'édition 2015, malgré la défaite de 1-0 en championnat, l'Usfas, qui n'abdiquait pas, a très vite fait les frais de la révolte de l'internationale guinéenne qui s'est fendue d'un triplé (9', 38' et 75) pour offrir au club de la Commune IV du district de Bamako son 4e trophée de rang.
En cinq éditions de Coupe du Mali, l'AS Mandé impose son hégémonie avec 4 couronnes et fait honneur à son statut de leader du championnat en étant invaincue après 9 journées. L’internationale guinéenne de l’AS Mandé, Hawa Néné Konté a été désignée meilleure joueuse de cette finale.
Aux termes d'une rencontre terne, les Onze Créateurs de Niaréla sont venus à bout de l'Union sportive des Forces armées et de sécurité (Usfas) à la séance des tirs au but (7-6) pour remporter leur deuxième trophée de Coupe du Mali. A l'issue du temps règlementaire et des prolongations, le score était de zéro but partout. C'est le deuxième sacre de l'équipe de Niaréla en quatre finales disputées. A rappeler que c'est la 3e finale perdue par l'Usfas qui retrouvait le bouquet final 21 ans après les échecs de 93 et 95.
Dans cette rencontre, si les Créateurs avaient le monopole du ballon, les militaires se sont, eux, montrés très maladroits à l'image de Moussa Diallo, auteur de monumentales ratées dont un face-à-face avec Cheick Sy dans les dernières secondes du temps additionnel (90+3).
Les porteurs d’uniformes ont passé une soirée cauchemardesque le samedi 13 août 2016 en perdant les finales en dames et en messieurs, la seule satisfaction du côté de l’Usfas aura été la désignation de son capitaine Ibrahima Diabaté, comme meilleur joueur de la finale.
Vainqueur de cette 56e édition de Coupe du Mali, les Onze Créateurs de Niaréla deviennent le premier club malien cette saison à composter un ticket africain. En attendant d'être fixée sur son sort en championnat où elle est 3e, l'équipe dirigée par Djibril Dramé est automatiquement qualifiée à la Coupe de la Confédération de la saison prochaine.
Salif Diakité

Ils ont dit après le match
Djibril Dramé (entraîneur des Onze Créateurs) :

"C’est un match qui a été disputé de bout à bout. Les deux équipes n’ont pas démérité. On est tombé sur une équipe de l’Usfas très engagée, très courageuse et très volontaire qui a mis un bloc défensif en place. Qui a essayé d’anéantir toutes nos possibilités de jeu, tous nos assauts ont été anéantis par cette équipe militaire. Mais il fallait de courage. Les tirs au but font aussi partie du football. On l'a bien préparé, ça nous a souri face au Djoliba en demi-finale et aujourd’hui ça vient également de nous sourire. On ne peut que se féliciter, féliciter le public malien et féliciter les joueurs. Il faut féliciter cette équipe militaire également, car nous avons fait 14 matches contre cette équipe de l’année dernière à aujourd’hui. Que ça soit en amical ou en match officiel, elle n’a jamais gagné contre nous. C’est la première fois qu’elle parvient à nous tenir front jusqu'à ce niveau. Je pense que le mérite revient à cette équipe, bravo à elle. Non seulement une équipe constante, mais aussi des dirigeants constants. Des dirigeants consciencieux, des dirigeants qui se sont fixé des objectifs bien déterminés. Grâce à leurs efforts, une équipe de quartier comme les Onze Créateurs parvient à tenir front aux grandes équipes. Quand les Onze Créateurs jouent tout le monde est content. Ils produisent un jeu de qualité, c’est du spectacle. On peut rater des occasions, on peut perdre, mais on reste toujours maîtres du jeu et cela est un aspect important".

Ibrim Diallo (entraîneur de l’Usfas) :

"Ça fait mal de perdre une finale mais on se comporte sportivement parce qu’on est en football. Une défaite fait toujours mal, mais ce qui me réconforte chez mes joueurs c’est qu’ils ont mouillé le maillot. Ils sont tombés les armes à la main. Ils ont montré que l’Usfas est une bonne équipe. Je pense vraiment que toutes les équipes vont prendre l’Usfas au sérieux maintenant. Je félicite mes joueurs et je dis bravo aussi aux Onze Créateurs qui n’ont pas démérité leur victoire. C'était notre 3e match à 120 minutes. Si c’était une autre équipe, elle allait terminer le match à genoux. Mais les garçons étaient toujours là. Ils ont tenu physiquement et tactiquement. Je les félicite pour ce courage et je leur dis bravo".

Propos recueillis par Salif

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here