Vie syndicale: Police nationale : la mise au point du Synapol

Le commissaire de police Abdourahamane Alassane, secrétaire général du Syndicat national de la police a animé une conférence de presse le vendredi 12 août 2016 à la Bourse du travail pour débattre des maux qui entravent le bon fonctionnement du bureau exécutif et ceux des divisions régionales du Synapol.
Selon le commissaire Abdourahamane Alassane, lors du congrès qui s’est tenu le 12 avril 2014, le Synapol s’était assigné un certain nombre d’objectifs pour le toilettage des textes de la police nationale. A ce jour, il a estimé que le Synapol se félicite d’avoir participé à l’élaboration de certains textes.
Selon lui, tout le problème actuel de la police se situerait à deux grands niveaux dont le décret fixant la création du Conseil supérieur de la police et celui fixant les primes et indemnités et la relecture du décret 350. Il estimé que malgré la lenteur de sa mise en application, ce décret était le combat de l’année 2016 contenant en lui seul 16 indemnités (logements, résidence, responsabilité, monture, etc.). Il a souligné mais le manque de matériels roulants et de communication comme les talkies walkie, etc.
"La police est toujours en manque d’arme individuelle qui est un bon moyen permettant à un policier de bien défendre les populations et leurs biens". Il a déploré le comportement malheureux de certains policiers qui sont pris la main dans le sac dans des situations de vols et de braquages.
A l’en croire, il n’y pas de policiers voleurs, mais de voleurs policiers, car ceux-ci sont entrés dans la police avec leurs comportements néfastes et déshonorants.

Nia Dialla Kéita

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here