Kidal: Les négociations entre les groupes armés au point mort

Cela fait déjà presqu’une semaine que les leaders du Gatia (Plateforme) et du HCUA(CMA) sont réunis à Bamako sur initiative du Haut Représentant du Président de la République pour la mise en œuvre de l’accord de paix. Les deux groupes armés signataires de l’accord d’Alger n’ont pas encore pu s’entendre sur la gestion de la ville de Kidal. Le Haut représentant du président de la République pour la mise en œuvre de l’accord continue à rencontrer séparément les deux groupes armés afin de trouver une entente et relancer le processus de paix au Mali qui s’enlise.
Les négociations entre les deux groupes armés qui se livrent des sanglants combats pour le contrôle de la ville Kidal ont débuté le vendredi 12 aout passé à Bamako. Ce énième rencontre entre le Gatia et le Hcua est une initiative du Haut Représentant du Président de la République pour la mise en œuvre de l’accord.

Et depuis l’ouverture des négociations, les positions des deux groupes n’ont pas changé : Le Hcua demande toujours un retrait du Gatia de la ville de Kidal et le Gatia, par contre, veut coûte que coûte participer à la gestion de Kidal. Des rencontres ont, aussi, eu lieu hier pour parvenir à un compromis. Et peu d’informations filtrent sur ces rencontres. Nos efforts d’entrer en contact avec les leaders des deux groupes sont restés vains.
Un calme précaire est revenu à Kidal après les combats du mardi passé, 9 aout 2016, aux alentours de la ville de Kidal, plus précisément à Edjerer.

Dans son dernier bulletin humanitaire d’information publié en fin juillet 2016, Ocha Mali alerte sur la menace qui pèse sur les civils à Kidal à cause de la reprise des hostilités entre les groupes armés pour le contrôle de la ville. «La reprise des combats entre mouvements armés en violation de l’Accord de paix dans la région de Kidal en juillet constitue une menace sérieuse à la protection des civils», indique OCHA Mali, qui précise : «des centaines de ménages ont fui les violences à Kidal pour trouver refuge dans les régions ou pays limitrophes».

Le mois passé, les affrontements entre les deux groupes armés ont fait au moins une trentaine de morts. Dans l’après midi du lundi 19 juillet 2016, une dispute entre des combattants du Gatia (Plateforme) et du HCUA (CMA), a fait deux morts, malgré l’entente signé entre eux, deux jours avant, à Niamey, la capitale nigérienne. Le Gatia quittera la ville de Kidal au détriment de la CMA à la suite des violents combats entre les deux groupes le 21 et 22 juillet 2016. Une trentaine de personnes, de part et d’autre, y laisseront la vie. Le 31 juillet 2016, des nouveaux combats entre les deux groupes armés à Edjerer feront 6 morts.

M. K. Diakité

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here