La liberté de la presse en danger au Mali ?

Ras Bath, connu pour ses émissions polémiques, a été arrêté lundi pour outrage à la pudeur, injure publique, délit de droit commun. Des manifestants qui réclamaient sa libération ont été dispersés par la police.

Ces derniers jours, Mohamed Youssouf Bathily, plus connu sous le nom de Ras Bath, s'en était pris à l'armée malienne qui a subi récemment de lourdes pertes dans des attaques jihadiste. Le jeune homme, qui est par ailleurs le fils du ministre des Domaines de l'Etat et des Affaires foncières Mohamed Ali Bathily, s'est également fait remarqué par des chroniques au vitriol sur le chef de l'Etat Ibrahim Boubacar Keita et son Premier ministre Modibo Keïta.
Après son arrestation lundi, des centaines de manifestants, parmi lesquels beaucoup de jeunes, ont pris d'assaut les locaux du tribunal de première instance de la Commune IV de Bamako pour exiger la libération du journaliste. Ces manifestations ont été violemment réprimées par les forces de l'ordre. Il y a eu un mort et plusieurs blessés.
Ecoutez ci-dessus le récit de notre correspondant dans la capitale malienne, Sidiki Doumbia.

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here